AccueilArchitectureFlying Nest, l'hôtel nomade signé Ora-ïto

Flying Nest, l'hôtel nomade signé Ora-ïto

Le designer marseillais a conçu pour le groupe AccorHotels un nouveau concept d'hébergement hôtelier expérimenté cet été à l'occasion des 49e Rencontres de la photographie d'Arles.
Flying Nest, l'hôtel nomade signé Ora-ïto
Sébastien Dupic - L'hôtel nomade conçu pour Accor par le designer marseillais qui a par ailleurs récemment et dans ce registre hôtelier cosigné avec l'artiste Daniel Buren, un nouvel établissement, le Yooma Hôtel, dans le XVe arrondissement, à Paris.

Architecture Publié le ,

Son auteur a testé la formule en personne lors de son installation début juillet à Arles. Ce qui lui a valu, « au sortir de la douche, de tomber nez à nez sur la ministre de la Culture (sic) !», la très Arlésienne Françoise Nyssen, venue découvrir l'endroit. Ce nouveau concept d'hébergement nomade conçu par le célèbre designer marseillais Ora-ïto à base de containers maritimes transformés, porté par le groupe AccorHotels et baptisé Flying Nest, était en effet présenté, en juillet dernier à Arles, dans le parc des Ateliers, à l'occasion des 49e Rencontres internationales de la photographie, le plus connu des festivals arlésiens.

Destiné à de grands événements

Aujourd'hui commercialisé en B to B, mais aussi en B to C dès l'an prochain, ce projet pilote vise les grandes manifestations sportives, culturelles et artistiques où il peut constituer de la sorte un hébergement marchand temporaire d'appoint lorsque la capacité hôtelière est saturée. Expérimenté également lors des 24 Heures du Mans, Flying Nest est organisé en îlots composés chacun de six modules - 5 chambres avec salle de bain privée et un local technique - disposant de terrasses.

Le concepteur de cet hôtel mobile n'a non seulement pas manqué de vivre par lui-même l'expérience d'y être hébergé, mais s'est réjoui aussi de cette fructueuse collaboration avec l'enseigne hôtelière, en particulier avec Damien Perrot, son senior vice-president design, et de cette nouvelle réalisation à son actif. ​Eco-conçue, comme il le souligne, cette dernière utilise matériaux et dispositifs écolos : bardage bois, peinture éco-labellisée, éclairage LED, énergies vertes… Enfin, si une vingtaine de containers ont été installés à Arles, le dispositif peut en compter jusqu'à 75 si nécessaire. C'est l'entreprise lyonnaise Capsa qui se charge de leur transformation.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?