AccueilUrbanismeFeu vert pour l'aménagement du giratoire de la plaine de Tallard

Feu vert pour l'aménagement du giratoire de la plaine de Tallard

En proie à de gros bouchons en saison, la portion de route nationale entre les feux tricolores de la plaine de Tallard et le rond-point de l'A51 va être sensiblement modifiée dès 2021.
Feu vert pour l'aménagement du giratoire de la plaine de Tallard
Dreal Paca - Voici à quoi ressemblera le futur aménagement.

UrbanismeHautes-Alpes Publié le ,

Ça y est, enfin ! Alors que l'Etat et le Département avaient déjà donné leur accord, la Région vient d'octroyer le sien. En 2021 doivent donc débuter les travaux d'aménagement de la portion de 800 mètres située entre le giratoire de l'A51 à La Saulce et les feux tricolores de la plaine de Tallard, au niveau de la jonction entre la RN 85 et la RD 942.

Inscrite au contrat de plan Etat-Région 2015-2020, l'opération menée par la Dreal (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement) Paca vise à fluidifier la circulation sur cet axe très encombré hiver comme été en période de vacances, desservant à la fois Gap et les stations de ski. Car la RN 85 supporte un trafic moyen de 17.000 véhicules par jour avec des pointes allant jusqu'à 28.000 véhicules en période de forte affluence.

Un coût prévisionnel de 2,33 M€

Il s'agit d'abord de remplacer le carrefour à feux de la plaine de Tallard par un giratoire. Un élargissement à deux voies en entonnoir sera mis en place dans le sens Sud-Nord entre les deux ronds-points : sur 140 mètres en sortant du giratoire de l'A51 et sur 60 mètres avant le futur giratoire. « Le projet retenu consiste aussi à regrouper les accès de la zone d'activités : Véolia, espace hôtelier, restauration et diverses habitations », précise le maire de Tallard Jean-Michel Arnaud. Comme il le souhaitait, une voie verte en site propre sera créée, parallèlement à la RN 85, « incluant une passerelle piétons-cyclistes permettant de franchir le Rousine ».

D'un coût prévisionnel de 2,33 M€, le projet est financé par l'Etat, la Région et le Département. S'il se dit « très satisfait », Jean-Michel Arnaud « sera vigilant sur l'amélioration du traitement paysager du futur carrefour pour offrir une belle entrée sur sa commune et le département des Hautes-Alpes ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?