AccueilEconomieFalpa veut rendre le béton écologiquement plus vertueux

Falpa veut rendre le béton écologiquement plus vertueux

Avec le soutien du plan France Relance, la société Falpa a choisi de moderniser son outil de production afin de réduire son empreinte carbone.
Falpa veut rendre le béton écologiquement plus vertueux
Alain Baradat - Philippe Vial, directeur de la société Falpa, présente son unité de production à Frédéric Cavallino, président de la CCI 05, Jean-Michel Arnaud, sénateur des Hautes-Alpes et Claudie Joubert, maire de Vitrolles (05).

EconomieHautes-Alpes Publié le ,

Frédéric Cavallino, président de la chambre de commerce et d'industrie des Hautes-Alpes, a rendu visite vendredi 1er avril à la société Falpa, entreprise de fabrication de produits en béton, lauréate de l'appel à projet dans le cadre du dispositif France relance mis en place par l’État. La chambre consulaire haut-alpine a tenu un rôle majeur d'accompagnement des entreprises candidates notamment dans les montages des dossiers souvent techniques et parfois hermétiques. « Le secteur du bâtiment est émetteur de gaz à effet de serre. Nous travaillons sur le bilan carbone depuis les années 2000 mais il faut pousser le curseur plus loin », explique Philippe Vial, directeur de Falpa qui fabrique des matériaux de construction en béton pour le bâtiment et travaux publics. « Depuis 2012, ajoute-t-il, on travaille à sortir des matériaux ''posés'' à la colle ce qui induit une économie de ciment ».

Le nouveau président de la CCI 05, Frédéric Cavallino, livre son plan de bataille.

L'objectif de l'entrepreneur, pour diminuer l'empreinte carbone de son entreprise, est de repenser la réalisation du béton en incorporant des matières bio et des minéraux recyclés mais pas seulement. Les agglomérés (blocs de béton calibrés) devront être rectifiés afin de permettre l'usage de colle pour les assembler. La réalisation du projet nécessite pour la société Falpa une modernisation de son outil de production et un investissement évalué à environ 1,4 M€.

Un robot de palettisation et une rectifieuse en ligne

Crée en 1965, Falpa est une société familiale indépendante qui emploie cinq salariés et génère un chiffre d'affaires annuel de 1,3 M€. Elle produit 18 000 tonnes de béton par an et 80 % de son activité est réalisée dans les Hautes-Alpes et les Alpes-de-Haute-Provence. L'entreprise est plutôt bon élève en termes d'émission en gaz à effet de serre si on en juge par le bilan des fiches de déclaration environnementale et sanitaire qu'elle produit. Elle a pour objectif, à terme, de réduire son empreinte carbone à 7 kgCo2/ m2/an contre les 13,2 kgCo2/m2/an de moyenne nationale. « Pour réaliser notre projet, il nous faut moderniser les machines déjà en place et acquérir un robot de palettisation et bien sûr une rectifieuse en ligne », détaille Philippe Vial. Déposé en juillet 2021, l'appel à projet a obtenu une réponse favorable en début d'année.

Ainsi, la société Falpa s'est vu accorder la somme 800 000 € dans le cadre du dispositif France Relance. « Il y a un volet technique au projet mais il y a aussi un volet humain avec l'amélioration des conditions de travail et la création d'un emploi », précise le chef d'entreprise. Depuis le début de l'année, Philippe Vial a recruté un ingénieur, Florian Ricard, qui a pris la direction technique de la société dans le secteur prospectif. « Notre ambition est de repenser la conception de notre produit en lien avec les attentes de demain. C'est une vraie prise de conscience », conclut Philippe Vial.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 mai 2022

Journal du25 mai 2022

Journal du 18 mai 2022

Journal du18 mai 2022

Journal du 11 mai 2022

Journal du11 mai 2022

Journal du 04 mai 2022

Journal du04 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?