AccueilTerritoiresEuroméditerranée : François Jalinot remplacé par le numéro 2 du cabinet d'Emmanuelle Cosse ?

Euroméditerranée : François Jalinot remplacé par le numéro 2 du cabinet d'Emmanuelle Cosse ?

La succession de François Jalinot à la barre de l'établissement public d'aménagement Euroméditerranée suscite la controverse. Emmanuelle Cosse, la ministre du Logement veut recaser Thierry Laget, le directeur adjoint de son cabinet. Une décision qui passe mal auprès des élus locaux.
Euroméditerranée : François Jalinot remplacé par le numéro 2 du cabinet d'Emmanuelle Cosse ?
W. A - François Jalinot est l'actuel DG de l'EPA Euroméditerranée

TerritoiresBouches-du-Rhône Publié le ,

Poussée de tension au sommet d’Euroméditerranée. Au coeur du litige qui oppose actuellement le gouvernement et les collectivités locales ? L’identité du titulaire du poste, très envié, de directeur général de l’établissement public d’aménagement Euroméditerranée (EPAEM). Un fauteuil occupé depuis 12 ans par François Jalinot, technicien apprécié des élus locaux qui approche de la retraite (il a 65 ans). Alors que depuis plusieurs semaines le microcosme phocéen bruisse de rumeur sur l’identité de son successeur, Emmanuelle Cosse vient de rompre le consensus qui prévaut d’ordinaire au sein du conseil d’administration de l’EPAEM.

Le 20 décembre

Dans un courrier adressé ce 22 novembre à Laure-Agnès Caradec, la présidente de l’EPAEM, la ministre du Logement a fait part de son intention de ne pas renouveler le mandat de l’actuel directeur à son échéance du 20 décembre. Dans la foulée, la ministre a informé l’élue phocéenne de sa volonté de nommer à ce poste stratégique Thierry Laget, le directeur adjoint de son cabinet.

En dépit du CV en béton armé de cet ingénieur des Ponts (cf. ci-dessous) - il a été directeur général adjoint des services de l’agglomération de Montpellier de 2002 à 2009 avant d’être promu à la barre de la SERM (Société d'équipement de la région de Montpellier) et de la SAAM (Société d'aménagement de l'agglomération de Montpellier) de 2009 à 2014 - sa promotion « euroméditerranéenne » reste en travers du gosier des élus locaux.

Les élus dénoncent un oukase

« Il n’y a eu aucune concertation, aucun un appel à candidature… », s’emporte Laure-Agnès Caradec, regrettant d’être mise devant le fait accompli. « Compte tenu de l'importance des enjeux liés à cette vaste opération d'aménagement urbain, on ne peut pas nommer à un tel poste quelqu'un qui ne connait ni le territoire ni ses élus, qui n'a jamais montré le moindre intérêt pour Marseille ni défendu le moindre dossier concernant la ville. Quand on prétend à cela, la moindre des choses est de se faire connaître et de faire du lobbying localement. Or chaque fois qu'Emmanuelle Cosse est venue à Marseille, non seulement elle n'a jamais évoqué cette intention mais en outre Thierry Laget n’était pas avec elle ». Depuis fin novembre, l’élue avoue avoir eu l’intéressé deux fois au téléphone. Mais visiblement, le courant n’est pas passé.

« Pourquoi changer à cinq mois des élections nationales ? François Jalinot a donné toute satisfaction et il a la confiance des collectivités locales », tonne L​aure-Agnès Caradec.

Un message que cette dernière et les chefs des exécutifs locaux qui siègent au CA d’Euroméditerranée - Christian Estrosi pour la région Paca, Martine Vassal pour le conseil départemental des Bouches-du-Rhône et Jean-Claude Gaudin pour la ville de Marseille et la métropole Aix-Marseille-Provence - ont eu l’occasion de marteler dans une lettre commune adressée à François Hollande et à Manuel Valls, ce 30 novembre.

Et l’adjointe à l’urbanisme phocéenne d’enfoncer le clou en rappelant que les collectivités financent près de 75% du budget de fonctionnement de l’établissement (9 M€ sur un total de 12 M€ en 2017).

Thierry Laget : un ingénieur des ponts qui a effectué l’essentiel de sa carrière dans le Languedoc

Ingénieur en chef des ponts, des eaux et des forêts, Thierry Laget a effectué une bonne partie de sa carrière auprès de Georges Frêche, d’abord en tant que directeur général adjoint des services de la communauté d'agglomération de Montpellier (31 communes, 400 000 habitants) de 2002 à 2009, puis comme directeur général de la SERM et de la SAAM (2009-2014). Une double casquette qu’il a abandonnée en septembre 2014, quelques mois après l’élection de Philippe Saurel à la mairie de la capitale languedocienne, pour rejoindre le cabinet de Sylvia Pinel, la ministre du Logement.
Auparavant, il a été successivement chef du service des grands travaux à la direction régionale de l’Equipement de Languedoc-Roussillon (1998-2000), puis directeur adjoint de la DDE du Vaucluse (2000 à 2002).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?