AccueilUrbanismeEuroméditerranée : BNP Paribas Immobilier et Nexity-Logis Méditerranée à fond sur les friches Cazemajou

Euroméditerranée : BNP Paribas Immobilier et Nexity-Logis Méditerranée à fond sur les friches Cazemajou

L’EPA Euroméditerranée a confié à deux groupements pilotés par le tandem Nexity-Logis Méditerranée et BNP Paribas Immobilier la mission de réaliser deux projets de renouvellement urbains de deux îlots du secteur Cazemajou (15e).
Une perspective du projet porté par Nexity et Logis Méditerranée.
D.R. - Une perspective du projet porté par Nexity et Logis Méditerranée.

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

L’EPA Euroméditerranée vient de confier à deux groupements de promoteurs, bailleurs sociaux, concepteurs l’aménagement de deux îlots de la Zac Littorale (53 ha), première pièce opérationnelle de l’extension de l’opération d’urbanisme.

Les lauréats de cette consultation sur esquisses lancée en février 2021 sont BNP Paribas Immobilier avec les agences d’architectes Hamonic + Masson et associés (Paris) et Boris Bouchet architectes (Clermont-Ferrand) et le tandem Nexity-Logis Méditerranée (groupe 1001 Vies habitat) avec les agences Hardel-Le Bihan architectes (Paris) et Buzzo-Spinelli (Paris), le paysagiste Hervé Der Sahakian (Marseille), l’agence Even Conseil (AMO environnement).

Deux friches en attente de revitalisation

Les deux équipes se sont vues confier la reconversion immobilière de deux friches industrielles de quelque 4 000 mètres carrés chacune retenues par l’Etat début décembre dans le cadre du fonds Friches. Ces deux parcelles contiguës sont situées rue Cazemajou (15e), sur le tracé de la future extension septentrionale du tramway au coeur de la zone arrière-portuaire. A l’horizon 2024, elles seront le décor de deux projets de renouvellement urbain placés sous le prisme de l’habitat.

BNP pilotera une opération d’environ 8 300 mètres carrés de plancher regroupant une résidence d’environ 60 logements (4 200 m2 de surface de plancher), des maisons de ville (3 300 m2 de surface de plancher) et des commerces (800 m2).

Cent-vingt logements bioclimatiques pour Nexity et Logis Méditerranée

Nexity et l’entreprise sociale pour l’habitat (ESH) Logis Méditerranée prévoient pour leur part de développer en co-maîtrise d’ouvrage un ensemble de 8 805 mètres carrés de plancher regroupant 120 logements bioclimatiques labélisés BDM « argent » (en R+4 à R+7, avec 100 % d’appartements traversant), avec plus de 25 % de logements sociaux (Plai et Plus) et huit logements en accession sociale (PSLA).

Le programme proposera également des locaux d’activités en rez-de-chaussée, notamment des tiers-lieux animés et pilotés par Synergie Family (e-sport, gaming, espace dédié à de l’accompagnement social et de l’insertion…). Les deux opérateurs déploieront des techniques constructives innovantes avec l’emploi de matériaux écolos comme le béton chanvré, la brique terre crue, le bois... sans oublier le raccordement à la boucle de thalassothermie Massileo déployée par EDF OS sur l’extension de l’opération d'intérêt national (OIN).

Travaux au second semestre 2023

Après une phase d’études préalables, les opérateurs comptent déposer les demandes d’autorisation administratives fin 2022 en vue d’un lancement des travaux au second semestre 2023.

Les deux projets retenus sont en ligne avec l’ambition de qualité architecturale, urbaine et environnementale de la nouvelle charte de la construction durable de la ville de Marseille et du référentiel mis en place par l’EPAEM en 2021. Ce référentiel, applicable pour les nouvelles opérations de construction développées sur le territoire de l’OIN, énonce au fil d’une quinzaine d’« engagements » et autres « valeurs » les grands déterminants de la ville méditerranéenne durable.

Mathilde Chaboche : « Un permis de construire, ce n’est pas un cadeau mais du service public ! »

Des espaces publics en voie de reconfiguration

Ces deux opérations sont les premières briques du projet de reconversion urbaine de ce quartier post-industriel instigué par l’EPA Euroméditerranée. En octobre 2019, l’aménageur a confié au groupement piloté par l’agence de paysagiste marseillaise STOA, associant les bureaux d’études Artelia Ville et Transport (Marseille), Les Eclaireurs (conception lumière, Lyon) et Biotope (Bet environnement, Mèze, Hérault), la prise en charge de la reconfiguration des espaces publics du secteur Vintimille/Cazemajou (15e). L’équipe STOA devra esquisser les pistes de mutation de ce territoire de 12 ha maillé de petites unités industrielles et de friches vestiges de l’âge d’or du port de commerce. Une histoire qui est encore présente puisque le site héberge encore un poste de détente GRT Gaz et un poste source EDF.

Marseille : STOA et Artelia vont piloter la recomposition urbaine du secteur Vintimille/Cazemajou

L’EPAEM prévoit d’investir 12 millions d’euros pour donner un visage plus apaisé à ces espaces aujourd’hui en manque d’urbanité. Une ambition qui ira de pair avec les travaux de recomposition des espaces publics induits par le prolongement du tramway depuis son terminus actuel sur le boulevard de Paris (2e) jusqu’à l’intersection entre la rue de Lyon et l’avenue du Cap Pinède (15e). Un chantier structurant dont la métropole Aix-Marseille-Provence a confié la maîtrise d’œuvre au groupement « Nostram » dont STOA est justement l’un des membres (avec EGIS, l’agence d’architecture Carta & Associés et le designer Ora Ito).

Marseille : la Métropole lance les marchés de travaux de l'extension du tramway

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 octobre 2022

Journal du05 octobre 2022

Journal du 28 septembre 2022

Journal du28 septembre 2022

Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 14 septembre 2022

Journal du14 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?