AccueilEconomieEurenco investit pour sa pérennité

Eurenco investit pour sa pérennité

Spécialisée dans les additifs pour diesel, les poudres et les explosifs, l'entreprise entame en 2021 un tournant stratégique. Son programme de modernisation et d'augmentation de capacité pour 200 millions d'euros se déroulera jusqu'en 2025.
Eurenco investit pour sa pérennité
Eurenco - Eurenco veut se donner les moyens de doubler son activité de production.

EconomieVaucluse Publié le ,

L'histoire d'Eurenco à Sorgues est parsemée d'événements économiques et sociaux qui l'ont parfois mise en danger. Mais arrivé en février 2019, Thierry Francou à la tête de GIAT Industries, sa maison-mère, s'est employé à donner un cap clair pour 2025 au leader européen des explosifs et numéro un mondial des additifs diesel pour les secteurs de la défense et civils (250 millions d'euros de chiffre d'affaires). Il a choisi, d'abord, d'implanter une partie du siège social à Sorgues « pour mieux l'ancrer en Provence ». Une décision concrétisée début 2020, dans une maison appartenant au groupe. « Nous avons des projets qui pourraient se concrétiser dès 2021 pour finaliser cette implantation et renforcer la partie recherche et développement » confie-t-il. Sur les quatre prochaines années, un ensemble de projets d'un montant total de 200 millions d'euros doit transformer radicalement les installations. « Cette unité intervient sur des contrats à long terme. Des opportunités se présentent aujourd'hui, susceptibles de doubler son activité. Nous devons donc tout mettre en œuvre en vue de les assurer pour nos différents clients », explique Thierry Francou.

Appuyé par le ministère des Armées, le programme a reçu récemment l'appui complémentaire de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, dans le cadre de sa contribution au plan France Relance, au titre de l'accélération des investissements industriels dans le Territoire d'industrie Avignon-Sorgues-Cavaillon-Ventoux.

Chantiers multiples

Eurenco va construire une station de traitement de ses rejets liquides, prévue pour une mise en service fin 2022. « Nous voulons diviser nos rejets par dix », assure le PDG. Il recherche aussi un partenaire pour réaliser et exploiter sur une parcelle une centrale photovoltaïque. L'entreprise accroît la sécurisation des installations. « Ce n'est pas une option quand on parle remise à niveau et augmentation de la capacité de production, insiste Thierry Francou. En améliorant les performances environnementales, on met par ailleurs en place les fondations indispensables pour préparer l'avenir. »

Les développements sur l'hexogène, un composé chimique explosif, caractérisés par des rénovations de bâtiments existants et par l'édification de deux autres, doivent être opérationnels en 2025. L'investissement avoisinerait les 150 millions d'euros. Pour le président du groupe, « ces travaux devraient générer environ 300 emplois indirects sur le site pour les quatre prochaines années ». Eurenco emploie à Sorgues 350 personnes pour un chiffre d'affaires d'une quarantaine de millions d'euros appelé à fortement croître dans les cinq ans.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?