AccueilUrbanismeErilia signe une convention de 500 M€ avec la Banque des Territoires

Erilia signe une convention de 500 M€ avec la Banque des Territoires

Le 2 avril, Erilia a établi une convention de partenariat avec la Banque des Territoires, à hauteur de 500 M€ sur une durée de deux ans, destinée à la construction de 3 700 logements, la réhabilitation de 5 282 et la démolition de 233 logements.
Erilia signe une convention de 500 M€ avec la Banque des Territoires
Robert Poulain / Erilia - Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires et Frédéric Lavergne, directeur général d'Erilia, lors de la signature de la convention de partenariat le 2 avril à Marseille.

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

Avec 61 946 logements, un réseau de 18 agences et neuf antennes en France, Erilia, ESH (entreprise sociale pour l'habitat) à compétence nationale appartenant au groupe Habitat en région, se positionne comme l'acteur majeur du pôle immobilier social de la Caisse d'Epargne. C'est la première ESH à être devenue, le 31 mars 2021, une société de mission. En inscrivant dans ses statuts sa raison d'être et ses objectifs sociaux et environnementaux, Erilia a choisi d'affirmer son impact social, territorial et environnemental en le rendant mesurable et opposable. « Nous voulons rendre le logement social accessible à tous pour changer la vie et contribuer à l'attractivité des territoires », précise Frédéric Lavergne, son directeur général.

Cet acteur économique s'implique à présent avec la Banque des Territoires, dans le cadre du plan de relance national, en faisant du logement social un axe central au bénéfice de territoires plus inclusifs. C'est dans cette perspective que, le 2 avril, une convention de partenariat destinée à mobiliser 500 M€ de prêts a été signée entre Erilia et la Banque des Territoires. « C'est le montant le plus important jamais signé, un demi milliard d'euros !, souligne Frédéric Lavergne. Cette convention matérialise les investissements de tous les projets à venir. » Même satisfecit de la part d'Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires : « C'est le financement du fond d'épargne, le cœur du réacteur nucléaire, pour booster la relance économique. »

Performance énergétique

Cette convention porte sur une durée de deux ans et est destinée à la construction de 3 700 logements, la réhabilitation de 5 282 logements et la démolition de 233 logements. Elle s'inscrit dans le plan développement à moyen terme d'Erilia, qui se positionne comme un acteur dynamique de la production de logements sociaux en France en utilisant toute les possibilités (PLAI, PLUS, PLS) et en diversifiant son offre avec des logements spécifiques et intermédiaires. La difficulté réside pourtant dans l'accès au foncier selon Frédéric Lavergne : « Il y a un coup de frein de la part des collectivités. Cela est dû à leur multiplication, aux strates administratives et aux organes de décision mais aussi aux processus d'attribution des logements. » L'opération moyenne est de 45 logements. La ville dispose seulement de 10 % d'attribution. « On arrive pourtant à créer de la mixité sociale mais la Vefa [vente en état futur d'achèvement, NDLR] est un vrai problème. Nous répondons à des concours, achetons du foncier puis nous revendons à des promoteurs », explique-t-il.

Erilia poursuit en parallèle ses projets de renouvellement urbain et de requalification du patrimoine existant, tout en maintenant son entretien soutenu. En matière de réhabilitation du parc, les efforts seront mis sur la rénovation énergétique. « C'est une obligation légale avec un plan de rénovation ambitieux. On s'y astreint avec force », indique le directeur général d'Erilia, pour qui le logement social est un secteur exemplaire dans ce registre. « Il rénove quatre fois plus vite que le secteur privé. Il existe 5,8 millions de logements, thermiquement très performants et utilisant matériaux biosourcés. »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?