Fermer la publicité

Hala Wardé : "La Tour Mirabeau, un signal entre passé et futur et entre terre et mer"

Discrète, Hala Wardé n'a pas encore la notoriété de la regrettée Zaha Hadid, première femme lauréate du Pritzker (en 2004) qui avait dessiné la tour Jacques Saadé à la fin des années 2000. Après avoir effectué ses premiers pas chez Jean Nouvel, elle s'est lancée, émancipée, en créant son agence « HW Architecture » en 2008 à Paris. En 2017, elle est entrée dans le gotha de l'architecture en réalisant, aux côtés de l'homme en noir, le Louvre Abu Dhabi. Cette méditerranéenne assumée qui revendique sa double nationalité franco-libanaise - elle est née à Beyrouth - était de passage au siège de la CMA CGM à Marseille juste avant Noël. L'occasion de nous présenter son regard sur la cité phocéenne. Un regard forcément baigné de cette mare nostrum, lien entre Marseille et Beyrouth. Une mer entre deux terres qui fonde sa démarche architecturale.

Envoyer cet article par e-mail

J'accepte de recevoir les dernières news de TPBM Semaine Provence
J'accepte de recevoir les offres commerciales de vos partenaires.



Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer