Fermer la publicité

"Les réserves foncières d'Euroméditerranée nous laissent des marges pour agir"

L'établissement public d'aménagement Euroméditerranée (EPAEM) poursuit son oeuvre de régénération urbaine de la zone arrière-portuaire de Marseille. Au sortir des deux mois de confinement, l'EPAEM entend mettre les bouchées doubles pour se poser en moteur de la relance. Une ambition qui sera déclinée à travers une charte soumise au conseil d'administration cet automne. Une feuille de route qui aura pour décor principal les 169 ha de l'extension septentrionale de l'opération d'intérêt national (OIN). Explications avec Hugues Parant, directeur général de l'EPAEM.

Envoyer cet article par e-mail

J'accepte de recevoir les dernières news de TPBM Semaine Provence
J'accepte de recevoir les offres commerciales de vos partenaires.



Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer