Fermer la publicité

L'eau de la Durance, une ressource à épargner

A la voir dévaler, puissante et rapide, dans son lit naturel ou concentrée dans le canal EDF, on la croirait inépuisable. La Durance, qui alimente en eau potable les Marseillais, irrigue les terres agricoles de Paca et génère 2 000 mégawatts en dix minutes, soit l'équivalent de deux centrales nucléaires, pourrait connaître un phénomène important d'évapotranspiration allant jusqu'à + 50 mm/an d'ici 2050, entraînant une réduction des débits d'étiage estivaux, de l'ordre de 20 m3/s sur le débit moyen au mois d'août à Cadarache. La faute au réchauffement climatique ? Pas seulement.

Envoyer cet article par e-mail

J'accepte de recevoir les dernières news de TPBM Semaine Provence
J'accepte de recevoir les offres commerciales de vos partenaires.



Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer