Fermer la publicité

« Salon se donne les moyens de son attractivité »

Elu en 2014 avec 56,48 % des suffrages contre le maire sortant, Michel Tonon, Nicolas Isnard s'est employé à resserrer les boulons financiers pour n'augmenter ni les impôts, ni la dette durant son mandat. Cet engagement ne l'a pas empêché de prendre des initiatives originales, comme le jury citoyen pour l'attribution de logements sociaux, et de poursuivre les investissements dans l'embellissement d'une commune attractive pour les particuliers comme pour les entreprises.

Envoyer cet article par e-mail

J'accepte de recevoir les dernières news de TPBM Semaine Provence
J'accepte de recevoir les offres commerciales de vos partenaires.



Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer