AccueilEconomieElectricité sur les chantiers, tous concernés

Electricité sur les chantiers, tous concernés

Tous les corps de métier peuvent être confrontés au risque électrique. De nouvelles dispositions du code du travail ont renforcé la sécurité, lors des opérations, sur ou à proximité d'installations électriques, depuis le 1er juillet 2011, en rendant notamment l'habilitation électrique des opérateurs obligatoire.
Electricité sur les chantiers, tous concernés
OPPBTP - Chantier RTE d'enfouissement des lignes pour la rénovation de la ligne THT Haute-Durance

EconomieHautes-Alpes Publié le ,

Il faut savoir que le risque de mortalité dans ce domaine est quinze fois supérieur aux accidents de travail tous secteurs confondus. C'est ce qui est arrivé dans les Hautes-Alpes en 2015 - un apprenti a trouvé la mort sur un chantier - et qui a conforté les entreprises dans leur volonté de renforcer encore la formation des acteurs intervenants sur les chantiers.

L'OPPBTP (Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics) intervient pour former tous les corps de métier au risque électrique. « Le maître d'ouvrage est aujourd'hui tenu d'établir un plan de prévention, essentiellement pour les grosses structures et les bâtiments collectifs », précise Bruno Paris, conseiller en prévention pour le département des Hautes-Alpes à l'OPPBTP. Il ajoute : « Un responsable de chantier est désigné, une consignation est mise en place, c'est cette personne, et seulement elle, qui est chargée de la mise hors tension ou de la remise en service du réseau sur lequel travaillent les ouvriers. Un document écrit sur lequel doivent être consignées toutes les opérations effectuées sur le réseau est obligatoire. »

Une réunion d'information sur le risque électrique a été récemment organisée entre les partenaires de l'OPPBTB, afin d'informer les acteurs travaillant sur les chantiers (Capeb*, Fédération départementale du bâtiment et des travaux publics - FBTP 05 - et Fédération régionale des travaux publics - FRTP), dans les locaux de la fédération des Hautes-Alpes. Il a été décidé de faire participer les non-électriciens à des stages de formation. Et tous les opérateurs appelés à travailler sur tout ce qui touche à l'électricité, doivent être formés et disposer du matériel adapté.

* Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment.

La suite de cet article est à lire dans le numéro 1134 de TPBM (parution le 15/06/2016). Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 20€/an).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?