AccueilEconomieElections à la CMAR Paca : deux listes en lice du 1er au 14 octobre

INFOGRAPHIE Elections à la CMAR Paca : deux listes en lice du 1er au 14 octobre

Les artisans de Provence-Alpes-Côte d’Azur sont appelés à voter du 1er au 14 octobre pour élire leurs représentants départementaux et régionaux au sein de la Chambre de métiers et de l’artisanat de région (CMAR).

Economie Publié le ,

Entre « La Voix des artisans » et « Fiers d’être artisans », les 184 907 entreprises artisanales de Provence-Alpes-Côte d’Azur vont devoir choisir. Comme partout en France, toutes sont appelées aux urnes entre le 1er et le 14 octobre prochain - par correspondance et en ligne - pour élire leurs représentants départementaux et régionaux au sein de la Chambre des métiers et de l’artisanat de région (CMAR). Elles devront départager les deux listes qui s’opposent sur des problématiques remontées du terrain, devenues thématiques régionalisées.

L’U2P veut faire entendre sa voix…

Dans le département des Alpes-de-Haute-Provence, les deux listes ont déjà dévoilé leurs champions. Pour l’Union des entreprises de proximité (U2P*), Stéphan Figuière portera haut la Voix de artisans. Le 20 septembre dernier dans les locaux de la Capeb 04-05, il dévoilait son programme au côté d’André Bendano, président de l’U2P Paca, et de Yannick Mazette, tête de liste régionale et en Vaucluse. « Avec l’U2P, nous voulons renforcer les qualifications, protéger l’identité artisanale, promouvoir l’apprentissage et la transmission d’entreprise, défendre les intérêts des entreprises de proximité dans les négociations et dans la concertation avec les pouvoirs publics », explique Stéphan Figuière.

Il demande également qu’un plan de lutte contre les difficultés d’embauche soit engagé et qu’une politique active de développement des activités artisanales dans le centre des villes et des villages soit menée« Nous voulons aussi une simplification des formalités administratives, notamment en défendant le principe d’une déclaration unique et simplifiée pour toutes les administrations. » Enfin, la tête de liste départementale des Alpes-de-Haute-Provence prône pour une mutualisation des moyens des chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) pour optimiser le service aux artisans, mais il s’oppose à la fusion des CMA et des CCI pour continuer à défendre « les besoins spécifiques des entreprises artisanales ».   

Quand la CPME et les FBTP revendiquent leur fierté d’être artisans

Pour le réseau de la CPME et des fédérations départementales du BTP**, c’est Alain Coudair, coiffeur à Digne-les-Bains, qui a relevé le défi le même jour et à la même heure dans les locaux de la FBTP 04 pour la liste « Fiers d’être artisans ». « L’artisanat doit séduire les jeunes, leur lancer des défis et les conduire vers l’excellence », souligne-t-il.Dans cette dynamique, il propose notamment de créer un titre de Maître Artisan de France qui valoriserait davantage leurs compétences. « Nous devons permettre à tous les artisans d’intégrer les mutations de notre société autour du numérique et des questions environnementales. »

Il souhaite également que l’artisanat soit mis au cœur des politiques publiques conduites dans les territoires. « Il faut relever le défi de l’efficacité pour avoir une CMAR Paca opérante, résolument tournée et ouverte vers les artisans, vers nos entreprises. »La liste « Fiers d’être artisans » propose notamment que la CMAR soit un outil pour faciliter l’accès des artisans aux marchés publics. Alain Coudair, sa tête de liste bas-alpine, veut aussi redonner de la force et de l’autonomie à l’échelon départemental par plus de proximité en évitant une « ultra-régionalisation de la CMAR ».

Pour cette élection qui désignera les élus de la mandature 2021-2026, les candidats en lice espèrent une forte mobilisation des artisans. Rappelons que dans chaque département de la région Paca, deux listes de 35 candidats ont été constituées. Sur ces dernières, seuls 25 candidats seront élus, soit 150 à l’échelle régionale, pour siéger au sein des délégations départementales de la CMAR Paca et seulement 96 siègeront à l’assemblée générale de région.

* Et l’ensemble de ses organisations membres Capeb (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment), CGAD (Confédération générale de l’alimentation de détail) et CNAMS (Confédération nationale de l’artisanat des métiers et des services).
** Une liste qui bénéficie du soutien de leurs partenaires régionaux : CNPA (Conseil national des professions de l’automobile), CNEC (Conseil national des entreprises de coiffure), FEP (Fédération des entreprises de propreté et services associés), FFIE (Fédération française des installateurs électriques) et Umih (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?