AccueilUrbanismeEDF veut investir 18 M€ dans un nouveau siège au sud d'Aix

EDF veut investir 18 M€ dans un nouveau siège au sud d'Aix

EDF veut confier à un groupement de promoteur-concepteurs la réalisation d'un immeuble à usage mixte (bureaux et activités) d'environ 7 670 mètres carrés au sud d'Aix-en-Provence. Montant de l'investissement en BEFA : 18 millions d'euros HT.
EDF veut investir 18 M€ dans un nouveau siège au sud d'Aix
EDF / Vincent Baillais - EDF a décidé de regrouper certaines de ses activités dites mixtes de la région d'Aix-en-Provence sur un site unique. (Image d'illustration)

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

Dans le cadre de sa réorganisation, EDF a décidé de regrouper certaines de ses activités dites mixtes (tertiaires et activités processus) de la région d'Aix-en-Provence sur un site unique afin de renforcer les synergies entre ses métiers. Ce regroupement devrait concerner les quelque 165 salariés travaillant dans les différents sites EDF du pays d'Aix.

A cette aune, l'énergéticien souhaite confier à une équipe de promoteur-concepteurs la réalisation d'un immeuble à usage mixte dans le cadre d'un BEFA (bail commercial en l'état futur d'achèvement) d'une durée de douze ans. EDF est prêt à investir 18 millions d'euros HT (soit 1,5 M€ HT/an) pour ériger un écrin BBC (bâtiment basse consommation) d'une surface de 7 674 mètres carrés (dont 2 794 m2 de bureaux, 2 333 m2 de laboratoires, 1 259 m2 de halls d'essais et 1 288 m2 de locaux techniques, de magasins et d'archives), doté d'un parking de 150 places.

Pour l'implantation du projet, la direction de l'entreprise privilégie un foncier de 5 000 mètres carrés situé au sud-ouest de l'agglomération aixoise, dans un secteur desservi par les grands axes de communication (D7n, A51, A8, D543, etc.) englobant les communes d'Eguilles, Bouc-Bel-Air et Cabriès. L'emplacement du site sera d'ailleurs l'un des critères clefs du choix des opérateurs : ces derniers devront être en mesure d'obtenir « la maîtrise du terrain au plus tard le 28 février 2019 », indique EDF.

Livraison au plus tard fin juin 2022

Pour la livraison de l'immeuble, l'entreprise précise qu'elle devra intervenir « dans les dix-huit mois suivant la signature du marché, au plus tard 30 juin 2022 ». Le groupement lauréat sera chargé du suivi de l'opération, de la phase conception à la réalisation des travaux tout corps d'états, y compris les travaux d'aménagement intérieur. Il devra également veiller au contrôle de la performance énergétique et acoustique du bâtiment et assurer l'exploitation des équipements techniques.

Les groupements devront associer un promoteur, un ou plusieurs architectes, des bureaux d'études tous corps d'état (y compris d'étude thermique, de performance environnementale et d'acoustique), d'économiste de la construction, de sociétés d'ingénieries spécialisés dans l'ordonnancement, le pilotage et la coordination de travaux, l'exploitation et la maintenance des bâtiments et dotés enfin d'une expérience dans la construction de laboratoire.

Pour que leur candidature soit éligible, les promoteurs devront afficher un chiffre d'affaires annuel moyen 14,4 millions d'euros HT au cours des trois dernières années. Les groupements ont jusqu'au 15 octobre pour déposer leurs offres. EDF retiendra les finalistes un mois plus tard, le 15 novembre 2018. Le choix du lauréat est prévu pour le printemps 2019.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?