AccueilBTPDigne-les-Bains : 2,2 M€ pour requalifier le plan d'eau des Ferréols

Digne-les-Bains : 2,2 M€ pour requalifier le plan d'eau des Ferréols

La Ville de Digne-les-Bains vient de lancer la première tranche d'un vaste chantier de mise aux normes et de requalification de son plan d'eau des Ferréols. Une opération en deux tranches, dont le montant est estimé à 2,2 M€.
Digne-les-Bains : 2,2 M€ pour requalifier le plan d'eau des Ferréols
Atelier Azimuts - L'opération s'effectuera en deux phases.

BTPAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Pour continuer de fonctionner en répondant aux normes du nouveau décret relatif aux baignades artificielles, le plan d'eau des Ferréols devait être repensé. Pour assurer la pérennité et l'attractivité du site, la Ville de Digne-les-Bains a fait le choix d'aller un peu plus loin et de le réaménager complètement, en comptant sur l'expertise de l'architecte laragnais Eric Gernez, la paysagiste Laetitia Vandeportal pour l'Atelier Azimuts et le bureau d'études SERET (mandataire).

Requalification extérieure, réfection de la membrane d'étanchéité, rénovation du bassin et des plages ou encore révision des cheminements et mise en place d'un nouveau de système de contrôle de la température... l'opération a été évaluée à 2,2 M€*. Mais pour ne pas priver les usagers pendant la saison estivale, la commune a décidé de réaliser les travaux en deux phases.

Mieux gérer la température et remettre aux normes

La première tranche, qui a démarré le 13 avril, doit permettre l'ouverture au public dès le mois de juin. Parmi les premiers aménagements, la ville a prévu de mettre en place une délimitation avec un portail provisoire permettant le comptage des visiteurs : désormais 600 usagers pourront accéder aux 6 000 m2 du plan d'eau. Trois pédiluves et une clôture anti-faune seront également installés.

Afin d'anticiper la seconde tranche, des ouvrages hydrauliques préliminaires, pour le rejet dans le lac aval, seront construits. Un nouveau système de contrôle de la température sera également installé. « Un échangeur de chaleur, récupérant les calories de l'eau du lac de pêche attenant, permettra d'obtenir une eau de baignade à 22°C. L'échangeur va réchauffer l'eau en provenance de la nappe (14°C) pour atteindre une température de 19°C ou 20°C. Il refroidira également l'eau du rejet vers la Bléone », explique la commune. Un système adapté au fonctionnement habituel du plan d'eau : « Ce système permet un renouvellement de l'eau au maximum avec de l'eau de nappe filtrée naturellement par le sol avec PH stabilisé vers 7,2. »

Cependant, des investigations préliminaires de la nappe seront menées en vue de la création d'un nouveau forage. Les travaux de la première tranche seront conduits par Veolia Eau pour l'électromécanique, Minetto pour le terrassement, les canalisations et le génie civil, Acorel se chargera du comptage des entrées et Idées Eaux sera en charge du forage. Au total cette première tranche devrait coûter à la collectivité près de 400 000 €.

Seconde tranche : des arbitrages en cours

Les travaux de la seconde tranche, visant principalement à embellir le site, devraient quant à eux démarrer en septembre 2021. Cette partie prévoit l'implantation d'une bande végétale entre la voie verte et les plages mais aussi l'intégration d'une clôture pour assurer la tranquillité sur les plages. Une nouvelle passerelle devrait être installée pour relier le bassin de baignade au lac de pêche. Cinq pédiluves dotés de douches inox et garde corps inox brossés à câble acier seront mis en place. Le chemin sud sera déplacé pour permettre l'agrandissement des plages et une plantation d'arbres est prévue. Des bancs et corbeilles seront placés en différents lieux. Les sanitaires seront déplacés et rapprochés du plan d'eau. Un nouveau local de surveillance pour les maîtres nageurs sauveteurs accessible aux personnes à mobilité réduite, avec toilette automatique, sera construit. Enfin, une aire de jeux d'eau sera créée.

Ces aménagement représentent une enveloppe financière de 1,8 M€. La consultation des entreprises est prévue vers la mi-mai 2021. Le chantier définitif devrait être livré au mois de mai 2022.

* Pour tous ces aménagement, la commune va investir 2,2 M€ HT mais elle pourra compter sur le soutien de l'Etat via la DSIL (dotation de soutien à l'investissement local) et la DETR (dotation d'équipement des territoires ruraux), d'une aide de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et du Département des Alpes-de-Haute-Provence. Ces investissements bénéficient de 70 % de subventions.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?