AccueilEconomieDes macarons de Provence personnalisés

ARTISAN Des macarons de Provence personnalisés

Certains Dignois on déjà dû remarquer la nouvelle devanture couleur chocolat sur la principale artère commerçante de la ville de Digne-les-Bains. Le pâtissier Gilles Chrismann vient tout juste d'installer sa nouvelle boutique, un salon de thé dédié à la gourmandise.
Des macarons de Provence personnalisés

EconomieAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Fraise, caramel au beurre salé ou noisette, les parfums des macarons de Gilles Chrismann varient au fil des saisons et des envies du chef. Il y a cinq ans, alors responsable de magasin en grande distribution, il entame une reconversion professionnelle pour devenir pâtissier. « Avec un père enseignant, il était difficile de se tourner vers une filière professionnelle pendant mes études mais je réalise aujourd'hui mon rêve d'enfant », confie-t-il.

Formé sur le campus de Digne-les-Bains, il pratique son métier et gagne en expérience dans les cuisines de « La Bonne Etape », le restaurant étoilé au Guide Michelin de Jany Gleize à Château-Arnoux-Saint-Auban. Lauréat du concours Talents BGE de la création d'entreprise en 2017, Gilles Chrismann crée à Digne en janvier de la même année son entreprise « Les Gourmandises de Fanny » et enchaîne depuis les succès. Le carnet de commandes ne cesse de se remplir. Particuliers et professionnels font appel à ses services via son site de vente en ligne, Macaron de Provence, pour recevoir des macarons personnalisés, uniques. Aujourd'hui, 70 % des ventes sont réalisées en ligne et seulement 30 % en ventes directes localement.

Une nouvelle boutique, un nouveau cap ?

Ses premiers pas, il les a faits dans un petit local de la rue Pied-de-Ville. « La boutique était tellement petite qu'on ne pouvait pas entrer avec une poussette », s'amuse-t-il. Mais depuis le 15 novembre dernier, Gilles Chrismann est le nouveau locataire du 34 boulevard Gassendi où il dispose de confortables locaux de 90 m2 avec pignon sur rue. « Changer de lieu de production était devenu une nécessité compte tenu du rythme que j'ai. En moyenne, je produis 200 macarons par jour pour 200 macarons vendus. »

La boutique-salon de thé est vaste et le laboratoire qui se distingue derrière une baie vitrée, permet aux consommateurs d'acheter en toute transparence. Et pour ce qui est de la transparence, Gilles Chrismann préfère travailler avec des producteurs locaux. Il détaille : « Les agrumes viennent du Domaine du Jasson de La Londe-les-Maures dans le Var, les fruits de saisons du Gaec des Varzelles implanté aux Mées dans le département. »

Son terrain de jeu, le monde

Mais que l'on ne s'y trompe pas, le chef d'entreprise garde le cap de la vente sur Internet, son fil d'Ariane. « Avec la vente en ligne, on travaille partout dans le monde. Pour l'heure, je travaille surtout en Europe mais en ce moment, je prépare ma première grosse commande à l'export. Mes macarons devraient être dégustés dans quelques jours en Côte d'Ivoire. »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?