Fermer la publicité

materiau De la terre cuite dont on fait des murs !

le - - BTP

De la terre cuite dont on fait des murs !
Sylvain Pirollet - Le projet Erymanthe à Draguignan.

Si le béton est le matériau minéral phare pour la construction des murs (voile ou blocs), il existe également une alternative au travers de la terre cuite.

Celle-ci peut être utilisée sous forme de briques qui, selon l'épaisseur, permettent d'éviter le recours à une isolation rapportée. On parle alors de briques dites « monomur », constituées d'alvéoles qui emprisonnent l'air. Ce type de briques à isolation répartie est particulièrement sollicité dans le marché de la maison individuelle, mais peut aussi être utilisé en logements collectifs, jusqu'à R+7 (3e famille).

Les briques monomur les plus épaisses (42 cm) présentent une résistance thermique allant jusqu'à 3,9 m².K/W. Si ces niveaux permettent de répondre aux contraintes de la RT 2012, ils peuvent être considérés comme insuffisants dans le cas de projets très performants. Le fabricant Wienerberger propose ainsi une gamme dont les alvéoles sont remplies d'isolant (laine de roche), avec un R de 5,35 m².K/W.

La mise en œuvre des briques monomur requiert une attention particulière pour le traitement de l'étanchéité à l'air, mais elle présente de nombreux intérêts : participation à la régulation hygroscopique, absence de composés organiques volatils et valorisation possible en fin de vie.

Sylvain Pirollet, architecte HMONP de l'atelier Pirollet

TPBM : Pourquoi choisir la brique alvéolaire dans la construction ?
Sylvain Pirollet : La brique alvéolaire, couplée avec un isolant thermique, permet de répondre aux exigences de la RT 2012. Elle résout notamment la problématique du pont thermique. Économiquement accessible en prix, elle est adaptée à la construction de maisons individuelles et de petits collectifs. Les fournisseurs proposent une gamme complète simple d'utilisation. C'est bien conçu et bien pensé. L'utilisation est efficace et rapide lors de la construction.

Comment l'avez-vous utilisée sur le projet de Draguignan ?
Nous sommes sur un habitat social composé de petits collectifs. Ce dernier est situé à proximité du centre historique de Draguignan. Il fallait donc un matériau plus résistant, avec plus d'inertie, qui corresponde à la Provence. La brique alvéolaire répondait au cahier des charges et offrait une palette d'enduits compatibles avec l'environnement extérieur. Le bailleur social a préféré un doublage intérieur avec de la laine de roche et du Placoplatre afin d'y faire passer les câbles et les tuyaux. Une isolation qui est conforme à la RT 2012. Pour les combles, nous avons sélectionné de la ouate de cellulose, un isolant biosourcé. Il est important d'avoir un geste pour l'environnement dans nos projets.

Propos recueillis par Isabelle Cambos

Plus d'informations :
www.briques.org
www.biobric.com
www.terrealstructure.com
wienerberger.fr

Bâtiments Durables Méditerranéens
32 rue de Crimée, Le Phocéen, bâtiment C, Marseille 13003
www.envirobatbdm.eu
contact@envirobatbdm.eu ou 04.95.04.30.44



Partenaires TPBM

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer