AccueilTerritoiresComment Fréjus veut s'engager dans la transition énergétique

Comment Fréjus veut s'engager dans la transition énergétique

La Ville de Fréjus souhaite diminuer ses consommations énergétiques tout en améliorant le confort des usagers. Pour réduire la facture, elle mise sur la thalassothermie ou l'équipement LED des bâtiments publics.
Les toits de quatre écoles sont équipés en panneaux photovoltaïques, d’autres le seront en 2023.
Ville de Fréjus - Les toits de quatre écoles sont équipés en panneaux photovoltaïques, d’autres le seront en 2023.

TerritoiresVar Publié le ,

Initiée en 2016, la réflexion de la Ville de Fréjus pour réduire ses coûts énergétiques s’est matérialisée en 2020 par la signature d'un Contrat de performance énergétique (CPE) avec l’opérateur Engie. « Nous sommes l’une des premières collectivités à avoir signé un tel contrat. Nous avons détaillé la planification à suivre sur les huit prochaines année », précise Charles Marchand, adjoint délégué aux travaux. Sur cette durée, la Ville s’est engagée à diminuer de plus de 20 % sa consommation d’électricité et de gaz. « Notre réflexion prend en compte l’ensemble des 200 bâtiments communaux, dont 88 se trouvent en centre-ville. »

Fréjus poursuit la transformation de son centre-ville

Quatre grands axes

Ce CPE s’articule autour de quatre axes : l’isolation des combles des 24 écoles communales ; la création et la mise en service de centrales solaires sur les toits des bâtiments ; le pilotage par GTC (gestion technique centralisée) de l’ensemble du chauffage de la climatisation des bâtiments communaux et la thalassothermie à la capitainerie du port.

« Sur les deux premières années du contrat, nous avons été ambitieux et avons investi 3 M€. Les toits de quatre écoles sont équipés de panneaux photovoltaïques : Giono, Villeneuve, Balzac et les Lutins. L’électricité qui n’est pas consommé est revendue. Dix autres bâtiments sont en cours d’étude et les prochaines installations sont prévues en 2023. Nous recherchons les meilleures technologies en matière d’énergies renouvelables et de solutions innovantes, notamment pour les bâtiments qui se trouvent dans le centre historique de Fréjus », poursuit l’élu.

Thalassothermie et cogénération

Différentes études ont été menées pour réduire le coût des énergies sans modifier le confort des usagers. La capitainerie a ainsi été équipée d’un système de chauffage par eau de mer, qui permet de chauffer en hiver et de rafraichir en été. La thalassothermie diminue par cinq l’énergie électrique.

La collectivité a également installé un système de cogénération pour la piscine Gallieni qui utilise la chaleur produite pour le chauffage et l’eau pour la transformer en électricité. Ce système fait partie des travaux d’amélioration réalisés sur cette piscine : changement des baies vitrées, modification des colonnes de douches. Les travaux, d’un montant de 360 000 €, visent à réaliser 30 % d’économie d’énergie avec un retour sur investissement de l’ordre de huit ans.

Éclairage en LED à Fréjus

Dans le cadre du plan de relance, la ville a pu équiper en LED l’ensemble de ses 24 écoles, ce qui va permettre de diviser par trois la note d’électricité. Le montant de l’investissement s’élève à 600 000 €. Le nouveau service Transition énergétique et technique durable, au sein des services techniques, monte un autre dossier pour 2023, toujours dans le cadre du plan de relance, pour équiper de LED l’ensemble des équipements sportifs, des bâtiments administratifs et associatifs de la commune.

L’éclairage public a également basculé sous ce type d'éclairage. Entre janvier et septembre 2022, 771 lanternes connectées ont été posées. La Ville réduit l’intensité lumineuse à certaines périodes, notamment la nuit, en les pilotant à distance. Les illuminations de Noël seront aussi en LED.

« Fréjus fait du développement durable une priorité. Nous trouvons des solutions pratiques et pérennes. Nous arrivons à faire des économies d’énergie et à respecter les objectifs fixés dans notre CPE. En parallèle, nous menons une réflexion à plus long terme avec le distributeur d’énergie. Nous aimerions autoconsommer notre production. Mais pour le moment cela n’a encore jamais été fait. Qui sait, nous pourrions être la première collectivité à imaginer la solution. En attendant, nous allons poursuivre nos actions de performance énergétique dans tous nos projets », conclut Charles Marchand.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 janvier 2023

Journal du25 janvier 2023

Journal du 18 janvier 2023

Journal du18 janvier 2023

Journal du 11 janvier 2023

Journal du11 janvier 2023

Journal du 04 janvier 2023

Journal du04 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?