AccueilBTPColas innove avec l'enduit Végécol à base de matières végétales

Colas innove avec l'enduit Végécol à base de matières végétales

La première application de l'enrobé clair Végécol, développé par Colas et composé d'un liant d'origine végétale à 80 %, porte sur 200 mètres linéaires de trottoirs à Vedène. Ce produit au bilan carbone positif, constitue une alternative aux solutions traditionnelles.
Colas innove avec l'enduit Végécol à base de matières végétales
E. Brugvin - Colas vient de réaliser à Vedène, dans le Vaucluse, la première application de Vegecol.

BTPVaucluse Publié le ,

Colas vient de réaliser à Vedène, dans le Vaucluse, la première application de Végécol, un revêtement éco-responsable élaboré dans son usine de Vitrolles. Cet enrobé conçu sur le Campus scientifique et technique de la filiale du groupe Bouygues utilise un liant à 80 % végétal à base de résines de pins et d'oléagineux mélangés à des sables et granulats. Bien que le produit puisse supporter le passage de véhicules lourds (jusqu'à T1), Colas le réserve aux chantiers d'aménagement urbain comme le pavage, le béton désactivé, le dallage ou les voies vertes. A Vedène, il a été appliqué sur un linéaire de trottoirs de 200 mètres.

Colas Sud-Est, pilote du déploiement de cette formule pour le groupe, compte réaliser 30 chantiers avec cet enrobé dès cette année. Dans les mois à venir, le spécialiste des routes établira sa grille tarifaire. Sur Vedène, le surcoût de la première opération a été supporté par le groupe.

Respect de l'environnement

Le Végécol apporte de nombreux avantages en matière de respect de l'environnement. La quantité de carbone fixée par les végétaux lors de leur croissance s'avère supérieure au carbone émis pour la fabrication du liant. La préparation de l'enrobé en usine nécessite des températures d'environ 130 °C, soit 30 °C de moins d'un produit bitumeux classique. Sa mise en œuvre sur le chantier, aux environs de 100 °C à 110 °C, s'avère plus confortable pour le personnel. La pose s'effectue de préférence mécaniquement. Le produit sèche relativement vite et assure une mise en service plus rapide que les solutions bitumineuses. Le nettoyage du matériel s'effectue avec de l'eau à haute pression. Son transport utilise des porteurs calorifugés dédiés aux liants clairs toujours bâchés.

Sur le plan esthétique, ce liant transparent permet une grande liberté dans le choix des teintes, notamment claires « ce qui participe à une meilleure réflexion des rayons solaires et limite la hausse des températures en milieu urbain », précise Sébastien Bruhat, directeur technique & innovation chez Colas Sud-Est.

Durabilité

Question durabilité, Colas assure que les performances de cet enrobé sont équivalentes aux solutions classiques avec une bonne tenue à l'orniérage et une résistance aux agressions des hydrocarbures. Ce produit élaboré il y a une dizaine d'années a subi des tests intensifs depuis 2017 sur une dizaine de chantiers en France et à l'étranger, mais uniquement à titre expérimental et non commercial comme pour Vedène. « Nous pouvons également faire varier la perméabilité du produit suivant la commande du client », ajoute Sébastien Bruhat.

Ce nouvel enrobé s'affirme comme une concrétisation de l'engagement bas carbone du groupe Colas, qui s'est fixé une réduction 30 % ses émissions directes de gaz à effet de serre et de 30 % ses émissions indirectes en amont d'ici 2030 dans le cadre de l'Accord de Paris.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?