AccueilArchitectureCittà Architectes dessine la future maison de santé de Saint-Etienne-les-Orgues

Città Architectes dessine la future maison de santé de Saint-Etienne-les-Orgues

Le projet vient tout juste d’être validé. D’ici la fin de l’année, les travaux de construction de la nouvelle maison de santé de Saint-Etienne-les-Orgues devraient démarrer. Un projet à 700 000€, signé Città Architectes.
Città Architectes dessine la future maison de santé de Saint-Etienne-les-Orgues
Città Architectes - Les travaux de construction devraient démarrer d’ici la fin 2021.

ArchitectureAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

D’ici l’été 2022, sept cabinets médicaux seront créés dans la nouvelle maison de santé de Saint-Etienne-les-Orgues. Un projet estimé à 700 000€ HT, dessiné par le cabinet marseillais Città Architectes, accompagné du bureau d’études Strada ingénierie, qui devrait permettre d’accueillir des médecins généralistes, des permanences de spécialistes et du personnel paramédical. « La volonté pour la commune était de créer un outil de santé publique à vocation intercommunale », indique Guillaume Guilbert, architecte en charge du projet. Le nouvel établissement de santé devrait donc permettre de développer des services de santé dans ce territoire rural en pleine revitalisation et cela passera notamment par la création d’une salle de premières urgences qui offrira un service de proximité, réduisant ainsi considérablement les temps de trajet vers les hôpitaux les plus proches (comme celui de Manosque, à 23 km) et permettra par la même occasion de désengorger les services d’urgences hospitaliers.

Une nouvelle centralité villageoise

En pratique, trois cabinets médicaux, quatre cabinets infirmiers, une salle de première urgence, trois espaces d’attentes, une salle commune de réunion, des locaux techniques et des sanitaires PMR (personnes à mobilité réduite) seront aménagés dans le bâtiment de 320m2 de surface de plancher organisée en rez-de-chaussée. Le bâtiment, d’abord fonctionnel, devrait également créer une nouvelle centralité villageoise : « A l’extérieur, la façade principale donnera à lire une linéarité et l’échelle d’un équipement public qui s’organisera premièrement autour d’une placette et d’un large parvis », décrit Guillaume Guibert. Et de poursuivre :

« A l’intérieur, une circulation indispensable sera créée pour desservir toute la longueur du bâtiment. Cette dernière se retrouvera habitée, ouverte sur des patios orientés Nord, donnant un espace perméable avec des redans permettant des espaces d’attente intérieurs, eux-mêmes tournés sur des patios végétalisés. Nous avons voulu travailler des espaces d’attente chaleureux grâce à la lumière diffuse venant du Nord, des assises et des claustras en bois. Les sept cabinets médicaux, allant de 19 à 29m2, s’ouvrent sur ces patios au Nord, mais aussi sur la façade Sud, où les menuiseries sont toutes protégées de brise-soleils en bois. Nous profitons des toitures en tuiles et de leurs pentes pour faire entrer la lumière du Nord en partie haute et assurer également une ventilation naturelle du bâtiment grâce à des ouvrants » .

Côté matériaux les produits de pays seront privilégiés notamment le bois, les tuiles vieillies ou les pierres sèches qui seront utilisées pour les murets de soutènement. « L’aspect écologique sera traité par une réutilisation des eaux de pluie. Quelques panneaux solaires permettront d’utiliser de l’énergie solaire pour le bâtiment et une centrale de traitement d’air fonctionnant avec un puits provençal seront installés », conclu Guillaume Guibert.

Le permis de construire devrait être déposé dans les prochaines semaines pour un démarrage des travaux en fin d’année et une livraison au courant de l’été 2022. Cet ouvrage devrait bénéficier de financements de l’État et de la région Provence Alpes Côte d’Azur.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?