AccueilEconomieCinquante demandes de reports de charges dans les Hautes-Alpes

Cinquante demandes de reports de charges dans les Hautes-Alpes

La préfète des Hautes-Alpes a décidé d'organiser régulièrement un point avec les acteurs économiques pour trouver des solutions individualisées et les informer des dispositifs mis en place par le gouvernement en cette période de crise.

EconomieHautes-Alpes Publié le ,

Face aux nombreuses questions des chefs d'entreprise, des travailleurs indépendants et des salariés en cette période de crise sanitaire et économique, la préfète des Hautes-Alpes a organisé une réunion jeudi 19 mars pour apaiser la situation. Martine Clavel avait convié les principaux acteurs économiques du département dont les présidents de la CCI, de l'Union pour l'entreprise (UPE05), la fédération du BTP, des représentants des experts-comptables, du tribunal de commerce, de la chambre de métiers et de l'artisanat, de la chambre d'agriculture, de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie, des services de l'Etat...

Jeudi, la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) comptabilisait près de 70 demandes d'entreprises, issues notamment des secteurs de l'événementiel, du tourisme ou du transport de voyageurs, souhaitant bénéficier du dispositif de chômage partiel. Cependant, la CCI des Hautes-Alpes indique ce lundi que ces chiffres sont « sous-évalués compte tenu du dysfonctionnement de la plateforme activité partielle ». Selon elle, « 334 entreprises sont concernées », représentant 3 500 salariés. De son côté, la DDFiP (Direction départementale des finances publiques) enregistrait environ 50 demandes de reports de charges notamment au titre de l'impôt sur les sociétés et de la cotisation foncière des entreprises (CFE).

La préfète organisera régulièrement des réunions avec les acteurs économiques pour « analyser la situation, les écouter et les accompagner dans la construction de solutions individualisées et de sensibiliser aux dispositifs mis en place par le département ».

Pour toute question, entreprises et salariés peuvent contacter le 0 806 000 126 ou adresser un mail. Ils peuvent également joindre la Direccte pour connaître les démarches à suivre (04 86 67 32 86/par mail). Le portail internet des services de l'État dans le département sera actualisé régulièrement, afin d'y publier les réponses à l'ensemble des questions les plus courantes.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?