Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Chute d'un pénitent aux Mées : les travaux commenceront dans deux semaines

Alpes-de-Haute-Provence Publié le - - BTP

Chute d'un pénitent aux Mées : les travaux commenceront dans deux semaines
H. Saveuse - Dans le périmètre de sécurité rien n'a bougé depuis l'effondrement, les quantités de poudingue accumulées au sol sont colossales.

Si le lancement officiel des travaux avait lieu ce lundi 20 janvier, les hélicoptère, qui viendront déposer les explosifs chargés de faire descendre la masse rocheuse de 900 m3 qui reste instable, ne voleront au dessus des pénitents que d'ici deux semaines.

Les riverains de la commune des Mées ont retrouvé un peu de sérénité. L'eau potable, l'assainissement, l'électricité et les télécommunications ont été rétablis en urgence via des réseaux aériens provisoires. Reste à se charger aujourd'hui de la sécurisation de la masse rocheuse qui menace encore de s'effondrer sur le périmètre de sécurité, dont la population a été évacuée depuis la chute d'un pénitent le 2 décembre dernier. Si les travaux ont été officiellement lancés ce lundi 20 janvier, les rotations des hélicoptères qui viendront apporter les explosifs sur le site ne commenceront que dans deux semaines.

Minage, déblaiement et reconstruction à venir

D'ici une quinzaine de jours, les entreprises du groupe Can, mandataire du marché de minage spécialisée dans le travail acrobatique, EPC groupe, co-traitant, spécialisé dans les explosifs et produits chimiques et l'entreprise Cozzi, spécialisée dans les travaux publics, interviendront sur la masse rocheuse instable qui menace encore une partie du village.

Une quarantaine de trous, profonds de 720 mm et d'un diamètre de 76 mm, vont être percés dans la roche, qui menace encore de chuter, pour y accueillir des explosifs. Ils seront placés dans le bloc triangulaire d'une hauteur d'environ 7 mètres (900m3) et dans le compartiment sur lequel repose ce bloc, dont la hauteur a été évaluée à 25 mètres (et le volume à environ 2 000 m3), Des filets de sécurité vont être posés pour éviter les projections. Un merlon, de type piège à blocs, va être installé au pied du pénitent écroulé pour éviter la chute de roches en direction du village. Le minage de la chandelle sera alors programmé.

Lorsque tout sera tombé, il faudra alors déblayer les 5 000m3 qui se seront amoncelés en contrebas. « Tout les plis n'ont pas encore été ouverts. Nous avons pour l'heure le choix entre trois méthodes en ce qui concerne le déblaiement : l'utilisation d'une technique de minage, l'usage via du ciment expansif ou le Brise-roche hydraulique (BRF). Rien n'est déterminé mais nous ferons certainement le choix d'une méthode qui nous permettra d'agir le plus simplement et surtout le plus rapidement possible », explique Michel Barruol, directeur des services techniques de la commune.

Si tout se passe bien, les travaux de minage seront terminés d'ici la fin mars. Le déblaiement prendra alors le relais jusqu'à la fin du mois de mai. Viendra alors le moment de reconstruire la voirie. Ce dernier marché, dont le montant pourrait s'élever à 500 000€, sera lancé prochainement par les voies traditionnelles, hors marchés d' urgence. La fin des travaux de réparation est prévue pour septembre 2020.

Un Plan de prévision des risques à actualiser et une étude globale sur le reste des Pénitents

« Le survol hélicoptère sur l'ensemble de la zone a permis de lever l'inquiétude sur un risque d'éboulement imminent du même ordre que celui venant de se produire. Néanmoins, des fissures verticales ayant été observées sur l'ensemble des Pénitents », explique le Cerema suite à une première observation réalisée avec le service Restauration des terrains de montagne de l'ONF (Office national des forêts). Une étude détaillée sera donc programmée dans les mois à venir, ce qui entraînera certainement la révision du Plan de prévention des risques actuel datant de 2013.

Retrouvez plus d'informations dans le numéro 1324 de TPBM (parution le 05/02/2020). Cliquez ici pour consulter nos offres d'abonnement (à partir de 20€/an).



Hélène Saveuse
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer