Fermer la publicité

Certains chantiers sur le point de redémarrer

le - - BTP

Certains chantiers sur le point de redémarrer
J. Ph. Pierrat - Les chantiers vont mettre du temps à reprendre leur cours normal.

Si depuis le confinement, de rares chantiers se sont poursuivis au compte-goutte, certains de ceux qui sont à l'arrêt devraient pouvoir reprendre dès la fin du mois d'avril.

Le préfet de région et des Bouches-du-Rhône, Pierre Dartout, a tenu une audioconférence le 15 avril avec les principaux acteurs du BTP de la région, réunis en cellule de crise à la demande de l'Etat, qui a permis de préciser ce qu'il allait être possible concernant la reprise des chantiers sur le territoire. Une seconde réunion devrait avoir lieu en début de semaine prochaine pour établir une liste précise. Cependant, de nombreux points bloquent encore.

Des problèmes multiples

Ce qui est sûr, selon les principales organisations, c'est que la grande majorité des chantiers est à l'heure actuelle à l'arrêt et très peu d'entre eux se poursuivent. Seuls ont pu reprendre ou ont continué les petits chantiers concernant des petites entreprises et particulièrement ceux sans coactivité. Concernant les chantiers prioritaires, deux seulement, sur Euroméditerranée (un groupe scolaire et un chantier d'infrastructure) ont par exemple été déclarés en activité contre cinq à l'arrêt sur le même périmètre. Et si beaucoup de professionnels (entreprises, architectes, artisans…) se déclarent prêts à organiser la reprise des travaux stoppés par le confinement, de nombreux problèmes et points bloquants demeurent. A commencer par le manque d'équipements de protection, et en particulier de masques et de gel hydroalcoolique. Mais pas que. La fermeture des déchèteries, la question de l'approvisionnement en matériaux ou encore l'instruction à l'arrêt des procédures d'urbanisme et des autorisations de voirie pour les travaux et les échafaudages, posent également de nombreux problèmes pour leur reprise.


Lire aussi : Autorisations d'urbanisme : le cri d'alarme des acteurs de la construction en Paca


S'y ajoutent le problème du personnel absent dans les entreprises du secteur, environ 30 %, et la prise en charge financière du surcoût de cette reprise des chantiers, évalué entre 8 à 10 % du marché. Le Syndicat des architectes des Bouches-du-Rhône (SA 13) et le Conseil régional de l'ordre des architectes (Croa Paca) considèrent pour leur part comme raisonnable d'organiser la reprise des chantiers pour la sortie du confinement, vers le 11 mai, cette dernière étant longue à mettre en œuvre, ont-ils rappelé, bien que ces mêmes architectes aient admis que cela pourrait être fait aussi plus rapidement, dans un délai de 15 jours, notamment pour les chantiers prioritaires définis par la circulaire ministérielle.

Vers une reprise très progressive

Le tour de table préfectoral sur la reprise des chantiers a également abordé l'instruction des permis de construire et autres autorisations obligatoires qui est suspendue, en particulier dans les communes où les équipes municipales réélues au premier tour n'ont pu être mises en place.


Lire aussi : Frédéric Tomasella : « Il faut que les collectivités relancent les ordres de services de travaux »


Le préfet a d'ailleurs convenu de l'importance à résoudre cette question et le représentant de la ville de Marseille, l'adjoint au maire, Roland Blum, a indiqué pour sa part qu'il veillerait à étudier avec ses services comment y répondre. Dans ce sens, les organismes représentatifs des architectes de la région, ordre et syndicats, ont d'ores et déjà adressé différents courriers aux autorités pour proposer notamment leur aide aux services instructeurs.

Enfin, si du côté des bailleurs du logement social, on a indiqué que les chantiers, quasiment tous à l'arrêt sauf les plus petits, pouvaient redémarrer, la réalité allait néanmoins imposer le cas par cas. Il a été aussi précisé que cela ne relevait pas de leur responsabilité, mais de celle des maîtres d'ouvrage, en ce qui concerne les chantiers en Vefa (Vente en létat futur d'achèvement). Concernant d'ailleurs plus largement la maîtrise d'ouvrage privée - 14 000 logements à l'arrêt dans les Bouches-du-Rhône, soit 164 chantiers selon les promoteurs immobiliers -, ça sera là encore le principe du cas par cas qui prévaudra, ont prévenu ces derniers à cette occasion. Pour une reprise plus soutenue et un retour vers la normale, il va falloir donc encore patienter au-delà de la fin du confinement.

Les premiers à redémarrer

Les participants à la réunion du 15 avril ont pu cependant déjà lister quelques chantiers sur le point de redémarrer comme le chantier de travaux publics de la Canebière à Marseille, des chantiers de voirie dans le Pays d'Arles, entre le 20 et le 27 avril, ou encore plusieurs chantiers sur Euroméditerranée, toujours dans la cité phocéenne. Du côté de RFF (Réseau ferré de France), la maintenance des lignes est effective et dès le 27 avril, des travaux vont reprendre en gare St-Charles ainsi que sur la ligne prioritaire Aix-Gardanne-Marseille. Sur la Côte Bleue enfin, le chantier ferroviaire doit repartir mi-mai.




J. P. Pierrat
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer