AccueilEconomieCCI des Hautes-Alpes : une liste d'union resserrée et féminisée

Elections CCI des Hautes-Alpes : une liste d'union resserrée et féminisée

Frédéric Cavalinno, candidat à la présidence de la CCI 05, a dévoilé la liste d'union qui se présentera aux suffrages des entrepreneurs en octobre prochain. Renouvellement des élus et féminisation de l'équipe ont été privilégiés.
CCI des Hautes-Alpes : une liste d'union resserrée et féminisée
A. Baradat - Frédéric Cavallino, tête liste, sera le probable successeur d'Eric Gorde, président sortant, à la tête de la CCI 05.

EconomieHautes-Alpes Publié le ,

« La liste d'union était déjà à l'initiative du mandat précédent et ça a fonctionné. Il a fallu effectivement refaire ''un petit tour de table'' et changer un petit peu l'équipe des représentants de branches et on y est arrivé », a expliqué le 20 septembre dernier Frédéric Cavallino, lors de la soirée de présentation de la liste d'union pour l'élection de renouvellement des membres de la Chambre de commerce et d'industrie des Hautes-Alpes (CCI 05) en octobre prochain. Le candidat à la succession d'Eric Gorde à la présidence de la Chambre consulaire a d'ailleurs souhaité renouveler le collège d'entrepreneurs mais aussi le féminiser. Le pari a été tenu. « Sur les 30 membres élus, un tiers a été renouvelé et nous avons aussi réussi à féminiser à hauteur de 27 % de représentantes la liste d'union, ce qui correspond au pourcentage de femmes cheffes d'entreprise dans le département », précise la tête de liste.

Frédéric Cavallino a exposé dans une profession de foi concise et réaliste les contours d'un programme qui s'inscrit dans la continuité de la précédente mandature.

« Une partie du programme repose sur la continuité de l'action conduite ces cinq dernières année, souligne Frédéric Cavalinno en marge de la réunion avant de détailler : Recrutement aujourd'hui difficile, formation, attractivité du territoire, développement de l'incubateur, concours innovation, développement durable, numérique ou encore unions commerciales entre commerçants passées de 11 à 19 et soutien aux implantations et transmissions d'entreprises restent les principaux axes de notre action ».

Des suffrages pour être légitime

La captation des subventions du Plan France relance sont aussi, comme elles l'étaient pour Eric Gorde, une des préoccupations cardinales de la tête de liste. « Nous sommes très vigilants sur le dossier du Plan de relance. Pour l'industrie locale, nous avons déjà porté quelques dossiers qui ont abouti. Nous poursuivrons notre tâche de ''fléchage'' pour les entreprises concernées dans le montage des dossiers », observe Frédéric Cavallino. Pour l'heure, le principal souci des candidats de la liste d'union reste de convaincre les 11 000 commerçants, industriels et chefs d'entreprises de service du département de voter électroniquement entre le 27 octobre et le 9 novembre prochain. En 2016, un peu plus de 17 % des entrepreneurs des Hautes-Alpes s'étaient exprimés contre 7 % au national. « Maintenant, il nous faut gagner en nombre de votants pour avoir une légitimité. Nous pourrons bénéficier des outils de la campagne nationale CCI France. Mais il va falloir aller chercher les voix », a prévenu Eric Gorde, président sortant de la CCI 05 mais candidat de la liste d'union.

Le 18 novembre prochain, jour de la proclamation des résultats, 30 membres élus, puis 15 membres associés formeront la nouvelle assemblée de la CCI 05. « L'heure est à l'adaptabilité face a l'actualité », a conclu Frédéric Cavalinno qui n'a, à ce jour, aucune liste d'opposition déclarée.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?