AccueilEconomieCCI 05 : Présentation d'une liste unique derrière le président Eric Gorde

CCI 05 : Présentation d'une liste unique derrière le président Eric Gorde

Eric Gorde, président de la CCI des Hautes-Alpes, sera candidat à sa propre succession lors des prochaines élections programmées cet automne. Et à cette occasion, il conduira une liste d'union dont il vient de dévoiler les contours à Gap.
CCI 05 : Présentation d'une liste unique derrière le président Eric Gorde
M. Fauchâtre - L'équipe partante pour les futures élections à la présidence de la CCI des Hautes-Alpes.

EconomieHautes-Alpes Publié le ,

« La décision de partir ensemble date de la mi-juin » : Eric Gorde, actuel président de la Chambre de commerce et d’industrie des Hautes-Alpes (CCI 05), a ainsi présenté sa liste d’union pour les prochaines élections à la chambre, dont les résultats seront connus en novembre prochain, dans le cadre estival des jardins des Olivades à Gap. Il était pour l’occasion entouré de Laurent Brutinel, président de l’Union pour l’entreprise des Hautes-Alpes (UPE 05), Pierre-Louis Rougny, administrateur de la CCI, Marc Gueydon, président du Syndicat des hôteliers et des restaurateurs dans le département, Stéphane Scarafagio, président de la Fédération du BTP des Hautes-Alpes (FBTP 05), Régis Bouchacourt, chef d’entreprise dans la communication électronique, et Frédéric Cavallino, président de la Fédération départementale des associations de commerçants et d’artisans des Hautes-Alpes.

« Nous sommes allés à la rencontre de 120 chefs d’entreprise, nous nous sommes rendu compte que la plupart ignoraient ce qu’était la CCI », souligne Eric Gorde. Avant d’ajouter :

« Nous leur avons exposé les 14 défis mis au point en début d’année […] Nous avons changé de "logiciel", nous voulons travailler de façon transversale plutôt que verticale. »

« Un challenge​ à réaliser, obtenir un maximum de votants »

C’est un président très convaincu, rassembleur, qui s’est exprimé : « On a besoin de tout le monde pour porter la parole du secteur économique ». Le candidat à sa propre succession fait part des difficultés rencontrées pour les élections des CCI en général : « L’affaire n’est pas gagnée. Les ressortissants des chambres de commerce et d’industrie votent peu et le taux d’abstention est communément très élevé. »

La suite de cet article est à lire prochainement dans TPBM. Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 20€/an).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?