AccueilUrbanismeCavaillon mise sur une salle polyvalente pour redonner vie à une friche

Cavaillon mise sur une salle polyvalente pour redonner vie à une friche

La salle du Moulin Saint-Julien qui vient d'être livrée a l'ambition de redynamiser le cœur historique de la ville.
Cavaillon mise sur une salle polyvalente pour redonner vie à une friche

UrbanismeVaucluse Publié le ,

Au terme d'un an de travaux, la Ville de Cavaillon a réceptionné début février sa nouvelle salle polyvalente. Baptisé le Moulin Saint-Julien, cet équipement modulable a vu le jour sur le site des Glacières, une friche industrielle en déshérence depuis les années 1980 dont certains éléments bâtis ont fait l'objet d'une réhabilitation lourde. A la fois dédiée aux séminaires d'entreprise, aux activités associatives et aux manifestations culturelles et festives, la salle polyvalente déploie une jauge pouvant aller de 305 places assises (en tribune télescopique entièrement motorisée) à 669 places debout. Le hall d'accueil, ainsi que la salle située à l'étage, peuvent également accueillir une centaine de spectateurs supplémentaires. Le Moulin Saint-Julien est, par ailleurs, doté d'équipements techniques de pointe permettant de répondre à un large éventail de besoins en matière de sonorisation, projection vidéo, éclairage et grill scénique. Un traitement phonique a également été réalisé sur le bâtiment afin de limiter les nuisances vers l'extérieur et d'améliorer le confort d'écoute du public.

L'opération, dont la maîtrise d'œuvre a été confiée à l'atelier d'architecture et de scénographie Peytavin (Montpellier) comportait une difficulté technique particulière liée à la présence sous l'édifice d'un ouvrage hydraulique (le canal Saint-Julien) et de deux surverses. Le projet a donc nécessité la construction d'une dalle portée en béton sur micropieux. Pour mener à bien ce programme qui s'inscrit dans le cadre du projet Action Cœur de Ville visant à redynamiser le centre historique de la sous-préfecture de Vaucluse, la municipalité a investi 3,2 millions d'euros. La région Provence-Alpes-Côte d'Azur a contribué financièrement à l'opération par une subvention de 652 000 euros.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?