Fermer la publicité

CAUE du Var : il était une fois Archistoire…

Var le - - Architecture

CAUE du Var : il était une fois Archistoire…
O. Réal - Une application 100% varoise sur smartphone et tablette, à télécharger gratuitement.

Le Conseil de l'architecture, de l'urbanisme et de l'environnement du Var (CAUE) lance « Archistoire Destination Var », application mobile permettant de révéler l'histoire des paysages naturels et bâtis. Une déclinaison départementale de l'outil déployé depuis 2017 sur Toulon, dont la destinée devient nationale…

L'(Arc)histoire est belle et s'apprête à faire le tour de France à partir de Toulon. La genèse remonte au milieu de la décennie précédente, se souvient Wilfrid Jaubert. Cet acteur majeur de la démarche était alors en charge de la communication et de l'événementiel au CAUE du Var (Conseil de l'architecture, de l'urbanisme et de l'environnement), auprès du directeur de l'époque, Nicolas Delbert.

« Le CAUE fait des parcours dans les villes et villages, répondant à sa mission de sensibilisation du grand public sur « la fabrique du cadre de vie », explique-t-il. Cela permet de toucher particulièrement les scolaires s'agissant de leur éducation aux territoires qui les entourent. Dans ce contexte, nous nous sommes insérés dans les journées nationales du patrimoine. Au regard de l'engouement rencontré par ces promenades ciblées, nous avons réfléchi à l'évolution de cette sensibilisation, en particulier à l'aide des nouvelles technologies. Un rapprochement avec TVT Innovation, pilote de la French Tech à Toulon, nous a offert l'opportunité de mieux découvrir l'univers du web et de croiser nos visions. »

En outre, l'arrivée en 2014 à la présidence de Manon Fortias, conseillère départementale, responsable de l'enseignement supérieur et du numérique au sein de la métropole toulonnaise, a favorisé ces rapprochements et cette ouverture archiculturelle à la modernité. La rencontre avec l'agence créative toulonnaise 9b+, start-up dirigée par Grégoire Chailleux, s'est inscrite dans cette dynamique pour donner naissance en septembre 2017 à Archistoire, application commune sur smartphone permettant de valoriser le patrimoine par le numérique. Une balade à 360° en forme de parcours dans le cœur de ville de Toulon caractérisé notamment par l'incrémentation d'images anciennes sur des images actuelles, éclairées d'explications et de textes. Une solution hybride, entre réalités virtuelle et augmentée, donnant accès à des espaces jusque là non ouverts au public avec le niveau d'information nécessaire pour en revivre l'histoire. Comme celle des Halles de Toulon, qui vont d'ailleurs connaître une nouvelle jeunesse. Tous les contenus sont réalisés par des architectes, paysagistes, urbanistes, experts divers selon les thématiques abordées et la ligne éditoriale élaborée par le Conseil varois et la collectivité.

Enjeux de sensibilisation…

Le succès immédiat a donné l'envie d'élargir le champ des possibles. Dès 2018, de nouveaux parcours ont ainsi été créés sur Toulon, plus que jamais sous la conduite de Wilfrid Jaubert puisque celui-ci est nommé la même année directeur du CAUE varois. « Au regard de notre dimension départementale, il fallait en faire un outil mis à la disposition des collectivités et offices de tourisme afin de valoriser et mieux faire comprendre leur territoire. » L'enjeu de sensibilisation est devenu aussi stratégique à une époque où le grand public fait preuve d'un intérêt grandissant pour le patrimoine local. L'outil s'est conjointement enrichi en 2019 de sons, vidéos, blocs diagrammes, frises chronologiques…, optimisant l'interprétation des lieux, de l'architecture, des paysages.

Forte de ces évolutions, l'application est depuis juillet 2020 une plateforme dénommée « Archistoire Destination Var », à laquelle l'accès se fait gratuitement. Le catalogue initial s'est enrichi des premières stories à vivre sur place ou à distance, chez soi par exemple pour préparer la future visite. Six parcours géolocalisés concernent « Toulon, l'architecture raconte la ville », « Le Toulon invisible », « Archilumen, dialogue sensible entre lumière et architecture dans le Var », « De la mine à l'usine, l'épopée industrielle de La Londe-Les-Maures », « Saint-Tropez, une cité à défendre » et « Saint-Tropez, l'architecture raconte la ville ». Une base qui montre l'étendue des possibles, y compris sur une même cité, sachant que des contacts sont avancés avec une dizaine d'autres communes du département sur le sujet, en Avignon et dans les Bouches-du-Rhône aussi. Si l'outil est mis gracieusement à disposition par le CAUE, la réalisation des contenus, leur intégration dans la plateforme, les développements web clés en mains sont payants, à la charge de la collectivité. Dans ce cadre, des programmes européens dédié au patrimoine numérique peuvent être sollicités pour contribuer à son financement.

… et de développement(s)

Ce produit novateur déposé à l'INPI, mêlant associatif et privé, faisant l'objet d'un partenariat spécifique entre le Conseil varois et l'entreprise toulonnaise, pourrait désormais prendre une dimension nationale, en lien avec la Fédération des CAUE en France. Tout en racontant les destinations, Archistoire en est elle-même une à travers ses stories, servant le CAUE pour travailler ses propres thématiques, mais également l'architecture, l'économie, les territoires, le tourisme. « C'est du tourisme apprenant, d'expérience », ajoute Wilfrid Jaubert, d'où le partenariat avec Visit Var, agence de développement touristique du département.

« Cela marque les gens qui reviennent sur le site après la découverte initiale, d'après le retour que nous avons sur les adresses IP. Le taux de rebond atteint près de 70 % sur Toulon. Nous avons constaté également que ce sont les habitants locaux qui l'utilisent en priorité. Nous en sommes ravis car cela leur procure une meilleure connaissance de leur environnement de vie, au point de les transformer souvent en ambassadeurs. »

Au regard de cet important investissement en temps, nécessitant une montée en compétences et une veille permanente, passer à l'échelle nationale boosterait la mutualisation des développements et des avancées technologiques. Déjà repéré au CES de Las Vegas, ou encore au salon Vivatech à Paris, l'outil poursuit sa propre success story, mettant à l'honneur le CAUE, 9B+, leurs équipes mais aussi un large écosystème toulonnais et varois...




Olivier Réal
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer