AccueilUrbanismeCarpentras : la Gare numérique recherche ses opérateurs

Carpentras : la Gare numérique recherche ses opérateurs

La CoVe lance cet été les appels à projets pour animer la Gare numérique. Ses 1 000 m2 accueilleront des équipements et des services en phase avec les besoins des entreprises à l'heure de la transition digitale.
Carpentras : la Gare numérique recherche ses opérateurs
E. Brugvin - La livraison du chantier de la Gare numérique de Carpentras, longtemps retardée notamment pour cause de confinement, devrait intervenir d'ici la fin de l'année.

UrbanismeVaucluse Publié le ,

La livraison du chantier de la Gare numérique de Carpentras, longtemps retardée notamment pour cause de confinement, devrait intervenir d'ici la fin de l'année. Le projet lancé par la CoVe (Communauté d'agglomération ventoux comtat venaissin) vise à accueillir dans l'ancienne gare de la ville, sur 1 000 m2, des acteurs accompagnateurs du changement des entreprises, qui répondent notamment aux questions liées à la transition digitale. L'agglomération lancera donc cet été les appels à projets pour animer cette gare.

Un premier espace de 254 m2 accueillera un opérateur capable de mettre à disposition une vaste palette d'outils à commande numérique (imprimantes 3D, extrudeurs, appareils de découpe…) et les ressources humaines pour accompagner les acteurs économiques locaux. Partant du constat que de nombreux ateliers numériques à travers la France peinent à attirer les entreprises et restent souvent cantonnés à des publics de particuliers, soit très éloignés du numérique, soit des bricoleurs informatiques et des geeks, la CoVe recherche un opérateur qui permette aux TPE-PME de trouver des solutions opérationnelles à leurs innovations tout en animant ce tiers-lieu d'échanges entre porteurs de projets.

Cet espace offre également une salle de réalité virtuelle aux murs peints en vert pour accueillir pour des captations destinées aux effets spéciaux.

Centre d'affaires

La Gare numérique comprend également l'ancienne habitation du chef de gare, transformée en centre d'affaires (266 m2) avec des bureaux et des salles de réunion aménagées par le menuisier local Franchini. Des petites entreprises pourront s'y installer sur le long terme et disposer de places de parking en centre-ville. Ce site entre en complémentarité avec les pépinières d'entreprises du Marché Gare, Mon Premier Bureau et Ma Première Usine ainsi que le Rile, en centre-ville, où les jeunes pousses bénéficient d'un accompagnement personnalisé.

Autre lot soumis à appel à projet : l'espace coworking de 460 m2. Ce lieu offre un vaste open space de 300 m2 composé de plusieurs pièces privatives (deux bureaux et une salle de réunion vitrés). Cet ancien hangar, qui accueillait les locomotives, dispose d'une fosse de réparation de 60 m2 aménagée pour accueillir des entreprises. Au-dessus, une mezzanine de la même taille offrira cinq bureaux. La direction des services économiques et touristiques de la CoVe y installera ses équipes. Une salle modulable de 70 m2 permettra d'organiser des conférences et des formations et donnera accès au hall qui séparait les activités fret du trafic voyageurs.

Restauration

Enfin, un dernier lot d'un potentiel de 421 m2 sera mis à la vente et non à la location comme les autres. L'agglomération recherche un restaurateur-investisseur pour animer une halle de restauration qui permettra de donner de la vie à la Gare numérique.

La CoVe mobilise sur ce projet des financements de l'Etat 787 668 € (FNADT, DETR, DSIL), 617 836 € de la Région (CRET 2015-2017) et de la Réserve ministérielle pour 40 000 €. Ses services se sont battus pour privilégier les entreprises locales sur les 18 lots du projet. Les plâtres viennent de l'usine Siniat de Carpentras. Si l'atelier d'architecture Donjerkovic est Marseillais comme Vivian & Cie (façades), Lambert Construction, Colas, SRMV, Franchini ou Brès Électricité sont des acteurs locaux.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?