AccueilArchitectureCarbone K, le réseau des défenseurs de la frugalité dans la construction

Carbone K, le réseau des défenseurs de la frugalité dans la construction

Avec Carbone K, l'architecte briançonnaise Claire Valette réunit autour d'elle des professionnels qui partagent les mêmes convictions pour que la sobriété dans la construction devienne la norme.
Carbone K, le réseau des défenseurs de la frugalité dans la construction
M.-F. Sarrazin - L'architecte Claire Valette est à l'origine du lancement de Carbone K.

ArchitectureHautes-Alpes Publié le ,

« Le domaine de la construction génère 40 % des émissions de CO2 des pays développés, représente 37 % de la consommation d'énergie et 40 % des déchets produits », constate l'architecte Claire Valette, installée à Briançon depuis 2020. Consciente du pouvoir des acteurs de la construction pour changer la donne, la dirigeante de Iota Architecture a lancé un mouvement, Carbone K - K pour killer (tuer en anglais) -, réseau coopératif pour une construction éco-responsable dans les Hautes-Alpes.

A feuilleter | Découvrez notre numéro spécial Ecoconstruction !

« Quand je suis arrivée ici, j'ai voulu rassembler des professionnels impliqués dans la frugalité, qui partagent mes valeurs. L'idée, c'est que cette démarche ne soit plus à la marge mais devienne la norme », espère l'architecte. En lançant ce mouvement, elle s'est aperçue qu'elle était loin d'être seule à défendre ces principes vertueux ; d'autres architectes, artisans, entrepreneurs, bureaux d'études, urbanistes, élus, citoyens, auto-constructeurs, associations ont manifesté leur volonté de rejoindre le réseau. « Nous prônons tous un retour aux principes élémentaires du confort, par la conception bioclimatique et le recours aux matériaux géo et biosourcés et aux modes de construction à faible impact sur l'environnement et la santé », résume Claire Valette.

« La sobriété n'est pas plus chère, pas plus compliquée, ni plus risquée »

Démocratiser ces pratiques éco-responsables demeure l'objectif premier. « Il s'agit d'expliquer au grand public et aux élus que la sobriété n'est pas plus chère, pas plus compliquée, ni plus risquée. » Carbone K vise ensuite à favoriser les échanges entre professionnels, à diffuser des informations de manière pluridisciplinaire, à partager des retours d'expériences, à apprendre les uns des autres. « En tant qu'architecte, on gagnerait à davantage collaborer avec les artisans, à ne pas se poser en détenteur de la vérité. » Claire Valette imagine même la création d'un système d'échange local (SEL), qui consiste à échanger des temps de travail entre professionnels, « une sorte d'entraide encadrée ». La collaboration est le dernier objectif, « trouver une manière de travailler ensemble, de grossir, devenir une alternative sérieuse et répondre à plusieurs à des marchés publics ».

Carbone K s'organise autour de plusieurs pôles. Le pôle AMO (assistance à maîtrise d'ouvrage), par exemple, se chargera d'aider les collectivités à programmer leurs travaux. Le pôle expérimentation cible le réemploi des matériaux, « voir comment réutiliser des carrelages pas jolis ou cassés ». La plateforme de réemploi des matériaux du bâtiment de L'Argentière-la-Bessée est d'ailleurs partie prenante du réseau. Le pôle sensibilisation organisera des apéritifs, festivals, conférences, visites de projets, ateliers enfants pour répandre les bonnes pratiques. Le pôle rénovation pertinente a déjà réalisé sa première étude de cas. « Une habitante de La Roche-de-Rame, souhaitant faire rénover son bâti ancien, se perdait dans les devis. Deux architectes et deux artisans ont posé un diagnostic et ont débloqué la situation. A la fin, la personne y voyait plus clair, avait des réponses et un planning », explique Claire Valette.

La première ressourcerie de matériaux du bâtiment de Paca ouvre dans les Hautes-Alpes

L'assemblée constitutive de Carbone K s'est déjà tenue et les statuts devraient être déposés ce mois-ci. Le réseau est dirigé par un conseil d'administration collégial de sept professionnels de la construction et devrait compter, pour commencer, une quarantaine d'adhérents.

Pour rejoindre Carbone K et s'informer sur le développement du réseau, cliquez ici

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2022

Journal du26 janvier 2022

Journal du 19 janvier 2022

Journal du19 janvier 2022

Journal du 12 janvier 2022

Journal du12 janvier 2022

Journal du 05 janvier 2022

Journal du05 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?