AccueilUrbanismeCannes : feu vert pour le futur centre de gérontologie

Cannes : feu vert pour le futur centre de gérontologie

L'Etat vient d'accorder le permis de construire de ce projet de 40 millions d'euros TTC sur le site des Broussailles. Il sera réalisé par GCC et l'agence Maes Architectes Urbanistes.
Cannes : feu vert pour le futur centre de gérontologie
Groupe Maes Architectes Urbanistes - Le bâtiment prendra place en partie sud du site des Broussailles.

UrbanismeAlpes-Maritimes Publié le ,

Près d'un an après l'attribution au groupement GCC (mandataire) associé à l'agence Maes Architectes Urbanistes de la réalisation, en conception-construction, du futur centre de gérontologie de l'hôpital Simone Veil à Cannes, l'Etat vient d'attribuer le permis de construire de ce projet. Une opération d'envergure pour le centre hospitalier du bassin cannois avec un investissement de 40 millions d'euros TTC. L'ensemble réunira un Ehpad public de 240 lits et différentes unités de soins spécialisées, soit une capacité d'accueil de 314 lits sur près de 19 000 m2 SDO (Surface dans l'œuvre). Ce centre prendra place en partie sud du site de l'hôpital Simone Veil, à proximité des plateaux techniques du centre hospitalier et va remplacer l'actuel centre gérontologique des Broussailles.

Le cahier des charges du maître d'ouvrage prévoyait « qualité de vie et de travail, convivialité et ergonomie, intégration au site de la Croix des Gardes ». La réponse de l'équipe de maîtrise d'œuvre, emmenée par l'agence Maes (font également partie du groupement D'ores et déjà Architecture, Péna Paysage, Symoé, Pi Conseil, Sigmas, Fauché, Vitruve, Art et Paysages) a été un ensemble contemporain, structuré en trois entités principales, favorisant le passage de la lumière naturelle dans les hébergements. Ce fractionnement va également permettre d'agrémenter les bâtiments de nombreux jardins, patios et espaces paysagers. Le point d'orgue de cette composition est en terrasse un jardin-belvédère de 1600 m2, s'ouvrant sur la baie de Cannes.

Travaux en début d'année

« Nous avons aussi favorisé un dimensionnement généreux des trames d'appartements, au-delà des standards. L'implantation d'un espace de restauration et de détente au cœur du projet, ouvert à tous, va également renforcer l'ouverture sur l'extérieur de cet équipement », souligne l'architecte Hubert Maes.

Grâce à l'approche bioclimatique et avec une forte inertie des bâtiments, de la cogénération et de la production d'énergie photovoltaïque, cet ensemble vise la sobriété énergétique. La performance prévue est RT 2012 -20%, associée au respect du niveau E2C1 du label Energie + Carbone - (E+C-).

Sur le terrain, le centre hospitalier annonce la pose de la première pierre en février 2021 et la livraison de l'opération au cours du premier trimestre 2023. A noter qu'une partie du financement du projet par l'hôpital sera assurée par la vente d'une emprise de 8241 m2 avenue d'Isola Bella où l'hôpital possède un autre centre gérontologique. Celui-ci va disparaître avec le regroupement des structures sur le site des Broussailles et l'hôpital et la ville ont prévu à la place « une opération qualitative d'aménagement et réalisation de logements en réduisant au sols les surfaces urbanisées. » Dans le cadre de cette cession, l'hôpital a retenu il y a quelques mois Fondimmo associé au groupe Gambetta pour porter ce projet.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?