Fermer la publicité

BTP du Var : de l'orientation aux recrutements

Var Publié le - - BTP

BTP du Var : de l'orientation aux recrutements
O. Réal - Aux Nuits de l'orientation, le BTP du Var cherche à sensibiliser les plus jeunes à ses métiers.

La participation de la Fédération varoise du BTP aux « Nuits de l'orientation » de la Chambre de commerce et d'industrie, à Toulon et Saint-Raphaël, s'inscrit dans une démarche de sensibilisation des plus jeunes aux métiers du secteur, alors que les besoins en recrutements montent en puissance.

A fin septembre 2019, sur une année glissante, le BTP du Var enregistrait plus de 600 créations d'emplois. A cinq ans, à l'échelle de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, les besoins de main d'œuvre sont estimés dans le secteur entre 2 835 et 3 240 postes par… an (dont environ 22 % dans le Var si l'on considère son poids économique).

Sur le seul secteur des travaux publics, « quelle que soit sa taille, chaque entreprise recrute à peu près 10 % de ses effectifs en ce moment », confie Antoine Gonzalez, président de la section TP de la Fédération du BTP du Var. « D'ou l'importance d'être présents auprès des jeunes pour les sensibiliser à nos métiers, aux carrières complètes, diversifiées et intéressantes qu'ils peuvent faire dans notre secteur », renchérit Cyril Bolliet, secrétaire général de la Fédération du BTP du Var. Tous deux faisaient partie de la délégation BTP et TP présente lors de la « Nuit de l'orientation » de la CCI du Var à Toulon, le 6 février, suivie de la même opération à Saint-Raphaël une semaine plus tard. « Lors de ces événements, attirant par exemple au Zénith Oméga de Toulon plus de 3 500 jeunes de 16 à 25 ans, le BTP compte parmi les professionnels qui viennent échanger avec eux », précise ce dernier. Il s'agit d'essayer d'apporter des réponses aux questions qu'ils se posent, de proposer des formations, y compris par l'alternance, en l'occurrence via le CFA BTP de la Grande Tourrache et celui, régional, des TP de Mallemort, d'éveiller des vocations, de montrer que le secteur mérite mieux que des choix par défaut, contrairement à des idées reçues.

Une bonne conjoncture

En effet, la conjoncture est bonne, les entreprises recrutent directement et/ou font appel à l'intérim, la pyramide des âges relativement élevée implique un important renouvellement de générations dans la décennie à venir, les besoins en construction et en entretien sont récurrents, la pénibilité n'est plus du tout celle d'hier et se réduit encore… Les arguments ne manquent pas, chiffres à l'appui, pour convaincre au plus tôt, semer des graines dans les têtes, et plus encore avec le simulateur de conduite d'engins de chantier de Mallemort qui avait fait aussi le déplacement toulonnais, tout en les encourageant dans leurs études.

Ce type de manifestations annuelles permet dans ce cadre aux dirigeants d'entreprises de s'adresser directement aux jeunes sur leur projet, leur attente, leur vision de l'avenir, d'en tirer leurs propres enseignements.




Olivier Réal
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer