AccueilBTPBTP Var : besoin de bonnes politiques et de bonnes finances

BTP Var : besoin de bonnes politiques et de bonnes finances

Lors de son dernier conseil d’administration, la Fédération du BTP du Var a fait un tour d’horizon de la conjoncture et des perspectives avec des acteurs publics et financiers du territoire.
BTP Var : besoin de bonnes politiques et de bonnes finances
O. Réal - La Fédération du BTP du Var, réunie en conseil d’administration, a débattu de la conjoncture et du nerf de la guerre.

BTPVar Publié le ,

Réunie lundi 6 décembre au campus du RCT de Toulon, la Fédération du BTP du Var, présidée par Jean-Jacques Castillon, a souhaité débattre de l’actualité économique de son secteur et ses incidences sur les entreprises. Après un point sur la conjoncture et la santé financière des entreprises de BTP réalisé par Christian Fankhauser, directeur de la Banque de France dans le Var, les échanges ont porté sur la réponse des banques face aux besoins de trésorerie et de fonds de roulement des entreprises qui ne vont pas tarder à demander davantage de PGE (Prêts garantis par l’Etat) ou d’autres crédits, selon la fédération. Jean Balaam, président du Comité des banques du Var, s’est montré rassurant et optimiste, rappelant que « tout le monde se voyait mourant en mars 2020, à tort », et que « grâce aux aides de l’Etat, les défaillances sont très faibles ». Pas de tension de trésorerie constatée par les banques selon lui, sachant que seulement un cinquième des entreprises ont souscrit un PGE et qu’à peine 160 milliards d’euros ont été levés sur l’enveloppe totale de 300 milliards.

Le BTP du Var sur le pied de guerre

Un « tout va bien » que Fabien Piersanti, président du Pôle Habitat de la FFB dans le Var et en Paca, a nuancé, expliquant que « cette conjoncture est dans la continuité des années précédentes favorables. Attention aux décalages à venir, conséquences des permis non instruits et des chantiers qui ne sortent pas. » Donnant rendez-vous dans un an et regrettant le manque d’anticipation, il a sensibilisé sur le besoin de plus de flexibilité des banques. « Nous sommes des chefs d’entreprise, nous savons et pouvons nous adapter, mais il faut nous aider quand on le demande… »

FBTP 83 : sonnette d'alarme sur l'habitat

Les (non) dépenses publiques

A défaut d’aides des banques, l’Etat prévoit plusieurs dispositifs de soutien sous forme de prêts a expliqué par ailleurs Romain Scifo, conseiller départemental à la sortie de crise au sein de la Direction départementale des finances publiques du Var (DDFIP). Ce dernier a confirmé les craintes de retournement conjoncturel à la lecture des déclarations fiscales de chiffres d’affaires mensuels. Au 1er octobre, le BTP du Var était en recul de 9 % alors que le reste de l’économie départementale était en croissance de 14 %. Il a ensuite apporté des éclairages sur le sujet des marchés publics qui ne décollent pas, soulignant que la crise covid a entraîné un surplus de 4 % de dépenses de fonctionnement, conjugué à une baisse des recettes, soit une bonne vingtaine de milliards de moins pour les collectivités locales, même si le gouvernement a compensé en partie. L’impact est d’autant plus fort qu’elles portent 80 % à 85 % de l’investissement public.

Christian Pons : « Nous craignons que beaucoup d’appels d'offres soient infructueux »

Il n’en demeure pas moins de leur part « une sous-consommation des crédits dotés par l’Etat », a regretté la députée du Var Cécile Muschotti, nombre d’élus privilégiant d’après elle un faible taux d’endettement plutôt que de créer de la richesse économique via l’investissement. Tous deux convenant d’un manque d’ingénierie publique dans les petites communes pour instruire des marchés comme ceux de moins de 100 000 euros, qui peuvent être attribués sans mise en concurrence, ou ceux du plan de relance. Un vrai souci sur ce dernier volet des débats du jour, car le compte n’y est pas dans le Var qui enregistre en chiffre d’affaires à peine la moitié de sa représentation. « Les élus peuvent appeler les fonctionnaires de l’Etat pour se faire aider le cas échéant, lorsque c’est très technique », a affirmé Cécile Muschotti, s’engageant à déterminer la part de responsabilités de chacun dans ces carences et à en informer la Fédération du BTP du Var. « Faites-moi de bonnes politiques et je vous ferai de bonnes finances », disait au XIXe siècle Joseph-Dominique Louis, baron de l’Empire.

« Les entreprises du BTP sont en recherche constante d’optimisation »

Retrouvez notre compte-rendu complet dans le n°1421 de TPBM du 15 décembre 2021. Cliquez ici pour plus d'informations sur nos offres d'abonnements, à partir de 20 €/an.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 juin 2022

Journal du22 juin 2022

Journal du 15 juin 2022

Journal du15 juin 2022

Journal du 08 juin 2022

Journal du08 juin 2022

Journal du 01 juin 2022

Journal du01 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?