AccueilEconomieBTP : Stéphane Scarafagio lance un cri d'alarme

BTP : Stéphane Scarafagio lance un cri d'alarme

« Le chiffre d'affaires du Bâtiment et travaux publics (BTP) ne cesse de baisser depuis 2008. Dans le département des Hautes-Alpes, il est passé de 720 M€ à 690 M€ en 2015 », s'alarme le président de la FBTP 05, Stéphane Scarafagio. Il faut savoir de plus, qu'une très grande partie est réalisée à l'extérieur du département. Le président de la FBTP 05 multiplie les réunions avec son groupe Pour les Hautes-Alpes réussir ensemble (Phare) afin de faire réagir les acteurs économiques.
BTP : Stéphane Scarafagio lance un cri d'alarme
D.R. - Stephane Scarafagio, le président de la fédération BTP du 05

EconomieHautes-Alpes Publié le ,

Le président de la Fédération du BTP des Hautes-Alpes (FBTP 05)Stéphane Scarafagio est très inquiet de la situation des entreprises départementales. Car aujourd’hui, les PME qui le peuvent vont chercher du travail dans le sud de la région Paca. Stéphane Scarafagio, lui-même chef d’une entreprise de domotique, un secteur pourtant porteur, a lui aussi franchi le pas. « Depuis que je me suis installé, je n’étais jamais sorti du département pour travailler », souligne ce dernier.

Les TPE très touchées

La crise touche plus particulièrement les très petites entreprises (TPE) de 3 ou 4 salariés. Leurs chefs sont à bout. « A 65 ans, ils travaillent 16 heures par jour et sont très endettés. Pour la plupart, ils travaillent sur leur fonds propres et ne peuvent se mettre en liquidation ou bénéficier d’une procédure de sauvegarde. Ils se sont mis dans une situation personnelle très grave », précise Stéphane Scarafagio.

Effondrement de la construction

Les causes sont multiples : « On assiste aujourd’hui à un effondrement de la construction des logements individuels et collectifs de - 89% entre 2014 et 2015. On est passé de 392 à 44 logements construits entre 2013 et 2015 », observe-t-il. Au travers des chiffres du tableau de bord du BTP 05 qui vient de paraître, la situation apparaît très préoccupante.

Destruction de l'emploi salarié

« Nous assistons à une destruction de l’emploi salarié dans nos professions. Depuis 2008, nous perdons entre 100 à 150 salariés par an. Rapporté à la population des Hautes-Alpes qui est de 145.000 habitants, c’est énorme ! Les petites communes sont les plus impactées. C’est un processus destructeur socialement, sachant que la majorité du secteur industriel est représentée par le BTP », s’inquiète le président. Il faut ajouter à cela que, selon l’Insee, les salaires dans les Hautes-Alpes sont inférieurs à la moyenne nationale. « De plus, nous constatons que souvent, la cellule familiale ne vit que sur un seul salaire. Si ce dernier disparaît, c’est toute la famille qui est en danger de précarisation », pointe Stéphane Scarafagio.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans TPBM numéro 1124, en date du 6 avril. Pour vous abonner, cliquez ici.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?