AccueilUrbanismeBriançon : deux complexes hôteliers haut-de-gamme dans la nouvelle Zac

Briançon : deux complexes hôteliers haut-de-gamme dans la nouvelle Zac

Alors qu'une première caserne militaire abritera la future cité administrative, deux autres seront transformées en hôtels, au sein de la Zac des quartiers du 15/9.
Briançon : deux complexes hôteliers haut-de-gamme dans la nouvelle Zac
M.-F. Sarrazin - Ces anciennes casernes seront transformées en hôtels.

UrbanismeHautes-Alpes Publié le ,

Peu de temps après son élection à la mairie de Briançon, Arnaud Murgia avait clairement édicté son intention de modifier la nomenclature de la Zac Cœur de Ville (qui comprenait déjà résidences, médiathèque et cinéma), récemment renommée Zac des quartiers du 15/9, construite autour de la réhabilitation d'anciennes casernes militaires. Pour l'aménagement du reste du site, il a souhaité accorder moins de place à l'immobilier mais davantage aux services publics, à l'économie et à la culture. « Construire des logements est une chose, mais encore faut-il que nos jeunes trouvent des débouchés leur permettant de rester dans la vallée », considère Arnaud Murgia. Le nouveau maire a tôt fait de mettre son plan en pratique en projetant de transformer une première caserne (Berwick 3) en cité administrative, regroupant la mairie, le siège de la communauté de communes du Briançonnais, le centre communal d'Action sociale et le service de l'urbanisme, pour un coût de 14,5 M€. Le lauréat du concours d'architecture sera désigné en octobre.

Cité administrative de Briançon : trois architectes retenus pour le concours de maîtrise d'œuvre

390 lits pour les millennials

 Il y a quelques mois, l'élu avait annoncé l'émergence de deux projets tournés vers l'économie, créant de l'emploi, dans les deux autres casernes du site. Le voile vient d'être levé : deux établissements hôteliers haut de gamme vont intégrer les lieux, à destination de clientèles totalement différentes. « Nous manquons cruellement de lits chauds, justifie Arnaud Murgia. Et la Zac se trouve à 50 mètres du départ de la télécabine du Prorel, qui rallie le domaine de Serre Chevalier. »

Le premier établissement s'adresse aux milliennials, les 25-40 ans, « une clientèle nouvelle et jeune qui manque à notre vallée ». Le complexe de 390 lits, sorte d'auberge de jeunesse nouvelle génération très qualitative, proposera à la fois des chambres classiques et des dortoirs, un bar, un restaurant de 270 couverts. « Ce qui n'empêchera pas la présence de chambres avec kitchenette. Il y aura également des tables de babyfoot et de billard », ajoute le maire.

(@ Icade-Travelfactory : La caserne Berwick 2 est destinée à devenir un hôtel pour les 25-40 ans avec bar et restaurant au rez-de-chaussée.

La Ville, son maître d'ouvrage délégué l'Area Région Sud et la société immobilière d'investissement Icade (filiale de la Caisse des dépôts), ont signé début août la promesse de vente de la caserne Berwick 2 et déposé un permis de construire. L'hôtel sera exploité par Yoonly, une marque dédiée aux millennials du tour opérateur Travelfactory, détenu par la Compagnie des Alpes (qui gère le domaine de Serre Chevalier). Le chantier de ce projet estimé à 11,3 M€ démarrera au printemps 2022 en vue d'une ouverture fin 2023.

En face, le bâtiment Collaud abritera un hôtel 4 étoiles d'une capacité de 80 chambres. Un projet lui aussi porté par Icade. Le nom de l'exploitant devrait être révélé à l'automne, concordant avec la signature de la promesse de vente. Sous ce bâtiment doit émerger un parking souterrain d'une centaine de places dédié à l'hôtel et au personnel municipal.

Les trois casernes, « réhabilitées en conservant leur enveloppe », devraient donc être en chantier simultanément : « Je suis surtout très fier car notre patrimoine historique va être transformé sans être renié, en tournant définitivement notre ville vers l’avenir. »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?