AccueilEconomieBernard Vergier élu président de la CCI de Vaucluse

Bernard Vergier élu président de la CCI de Vaucluse

La tension était à son paroxysme lors des trois tours qui ont été nécessaires pour élire le nouveau président de la CCI de Vaucluse : Bernard Vergier.
Bernard Vergier élu président de la CCI de Vaucluse
A. Ricci - Bernard Vergier, président de la CCI de Vaucluse, entouré des élus du bureau et des présidents des commissions.

EconomieVaucluse Publié le ,

Ce n'était pas une fumée blanche, mais ça y ressemblait… Après trois tours de scrutin âprement disputés, puisqu'il y a eu à chaque fois une égalité parfaite (17 voix pour Bernard Vergier, tête de liste de la CGPME* et 17 voix pour JacquesBrès, tête de liste du Medef), Bernard Vergier est enfin désigné président de la CCI de Vaucluse, au bénéfice de l'âge.

« Je suis très content, car personne n'a plié malgré tout ce qui s'est passé. Nous avons besoin d'un département fort. Je veux des battants autour de moi », insiste le nouveau président Bernard Vergier.

Mais une fois le nouveau président élu. Coup de théâtre. La liste conduite par Jacques Brès quitte la séance. Les élus du Medef auront donc des représentants sans fonction au sein de la CCI. « No comment », déclare Jacques Brès à sa sortie.

Un c​limat d'apaisement ?

L'élection du bureau et la répartition des commissions se sont donc faites sans les élus Medef. Le bureau est ainsi composé de : la vice-présidente commerce Sonia Strapelias (UCAV), du trésorier Christèle Coornaert (CGPME), du secrétaire Alain Gabert (CGPME), du trésorier adjoint Jean-Marie Puggioni (CGPME), du secrétaire adjoint Florian Reymond (UCAV). Pour l'instant, il n'y a donc pas de vice-président industrie. Les présidents des commissions ont aussi été désignés : le président de la commission Finance Luc Crespo (CGPME), le président de la commission Appels d'offres et marchés publics Jean-Louis Bonzi (CGPME), le président de la commission des Conflits d'intérêt Michel Disdet (Avocat).

Bernard Vergier a tenu à souligner dans son discours de remerciement : « J'œuvrerai, soyez-en sûr, pour qu'un climat d'apaisement et de sérénité puisse régner et ce dans l'intérêt de notre économie locale et de nos emplois. Les querelles patronales et autres conflits de personnes doivent être derrière nous. Après une élection marquée par la division nous devons à présent nous rassembler et créer une véritable unité. (…) Nous allons ouvrir grandes les portes de notre CCI aux commerçants, aux TPE-PME, aux porteurs de projets, aux entreprises de taille intermédiaire mais aussi aux grands comptes. Avec vous, j'aurai à cœur d'axer prioritairement l'action de notre chambre sur la défense (et la dynamisation) du commerce de proximité ainsi que sur le service direct et concret à toutes les entreprises du département. (…) Je souhaite que nous marquions ce mandat par un seul mot : l'action ! Nos entreprises ne connaissent pas suffisamment notre CCI et n'utilisent que très peu ses services. Cela doit changer ! » Reste donc maintenant à retrouver un peu de sérénité dans cette institution qui n'a qu'un poids relatif au niveau régional (5 sièges sur 59).

* Confédération générale des petites et moyennes entreprises.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?