AccueilBTPBandol/La Ciotat : de nouvelles chaussées sur l'A50

Bandol/La Ciotat : de nouvelles chaussées sur l'A50

Vinci Escota Autoroutes mène sur l'A50 un chantier d'ampleur sur 42 km entre Bandol et La Ciotat. Il s'agit de refaire à neuf la couche de roulement dans les deux sens, à l'aide d'un enrobé drainant facilitant l'évacuation de la pluie.
Bandol/La Ciotat : de nouvelles chaussées sur l'A50
O. REAL - Entre les gares autoroutières de péage de Bandol et La Ciotat, la couche de roulement est refaite dans les deux sens.

BTPVar Publié le ,

Depuis le 14 septembre et jusqu'à la pause de Noël le 18 décembre, avant de reprendre durant une semaine début janvier, Vinci Escota Autoroutes fait refaire ses chaussées sur le tronçon de l'A50 entre les barrières de péage de Bandol et La Ciotat, dans les deux sens. Il s'agit de réaliser deux fois 21 km de couche de roulement, à savoir la couche supérieure de la route. Un enrobé drainant est ainsi posé, dont « le pouvoir absorbant est plus efficace qu'un revêtement classique par temps de pluie, donnant même l'impression qu'il n'est pas mouillé », explique Céline Grall, responsable « maison » du pôle chaussées.

Un chantier d'ampleur en une seule saison, alors que d'autres doivent s'étaler en plusieurs fois, effectué uniquement de nuit (1 500 mètres maximum à chaque intervention) pour ne pas trop perturber le trafic et sans interrompre celui-ci, à de rares exceptions, à proximité directe des péages. Quatre-vingt-cinq personnes travaillent en moyenne sur cette opération conduite par Colas Midi Méditerranée, sans ralentissement ni retard pour le moment, malgré les contraintes liées à la crise sanitaire. Escota finance en totalité les 8,5 millions d'euros d'investissement nécessaires.

Politique de recyclage

« Le suivi de la qualité de nos chaussées est permanent, à la faveur de patrouilles quotidiennes, de visites périodiques, de relevés, d'études spécifiques… Sur ces bases nous déterminons les travaux à venir dans une approche de maintenance préventive, selon la dégradation dans le temps », explique Céline Grall. C'est ainsi que le groupe a fait réaliser en mai/juin, par Cola Midi toujours, les travaux de chaussées entre Brignoles et Cabasse sur l'A8, et plus récemment, sur cette même autoroute, la 3e phase du tronçon entre Les Adrets et Mougins, sur la partie Mandelieu. Un dernier volet confié à sa filiale Eurovia Nice, qui boucle un chantier débuté en 2018.

S'agissant du revêtement drainant, « un tel choix se fait selon plusieurs critères, en fonction de paramètres techniques, environnementaux, de l'inclinaison de la pente, de la situation géographique aussi en ce sens qu'un produit plus phonique est généralement utilisé à l'approche du milieu urbain », précise-t-elle. « Une chaussée c'est comme un mille-feuille, sa composition est une succession de couches collées entre elles, dont les rôles sont différents et complémentaires. » En outre, s'agissant des matériaux employés, Vinci Escota Autoroutes mène une politique systématique de recyclage pour partie des vieux enrobés, dont la réutilisation varie entre 10 % et 40 % selon les chantiers. Cette diminution de la proportion du nouveau bitume participe à la préservation de la ressource naturelle des carrières.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?