AccueilTerritoiresAvignon : une usine de méthanisation en construction sur la zone de Courtine

Avignon : une usine de méthanisation en construction sur la zone de Courtine

Une nouvelle unité de méthanisation, implantée dans l'enceinte de la station d'épuration d'Avignon Courtine, permettra un nouveau traitement des boues avec lesquelles sera produit du biogaz, ensuite réinjecté dans le réseau GRDF.
Avignon : une usine de méthanisation en construction sur la zone de Courtine
Veolia - Le digesteur, en travaux actuellement, épaissira les boues. Le processus permettra de récupérer du biogaz issu de la digestion des boues.

TerritoiresVaucluse Publié le ,

Depuis 2007, la station d'épuration d'Avignon Courtine traite 29 millions de m3 d'eaux usées par an, issues de quatre communes : Avignon, Le Pontet (côté Vaucluse), ainsi que Villeneuve-lez-Avignon et Les Angles (pour la partie gardoise de l'agglomération). Le traitement de ces eaux usées engendre la production de boues, qui sont actuellement compostées dans un centre dédié à Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône.

L'usine de méthanisation qui sera créée, et dont le chantier a débuté en août 2020, va utiliser les boues de la station d'épuration pour produire du biogaz, qui sera ensuite réinjecté dans le réseau GRDF. Les boues, ainsi transformées en gaz propre, permettront de produire 6000 MWh de biométhane par an, soit l'équivalent de 2 000 habitants chauffés.

« Cette usine de méthanisation va avoir pour effet principal de produire de l'énergie sur le site mais aussi de diminuer la quantité de boues à évacuer, et ainsi réduire le trafic routier et le volume de déchets à envoyer sur le site de compostage de boues à Tarascon », détaille Jérôme Gelly, directeur Services techniques au Grand Avignon.

Un chantier de 8,2 millions d'euros

Les boues de la station d'épuration seront acheminées dans un ouvrage cylindrique de 4 000 m3, appelé digesteur, pour y être stockées 25 jours sous agitation permanente et à une température de 37°C, permettant ainsi de réduire leur volume de 30 %. Lors de la digestion des boues, les bactéries créent du biogaz qui sera purifié pour devenir du biométhane avant d'être réinjecté dans le réseau GRDF.

La construction de cette unité de méthanisation a été confiée à Veolia-Grand Avignon Assainissement, délégataire de la station d'Avignon, dans le cadre d'un contrat de concession. Actuellement, les travaux de gros œuvre se terminent et le montage des équipements se réalisera jusque fin 2021. Des essais de mise en service se feront fin 2021. La première injection de gaz dans le réseau GRDF interviendra au premier trimestre 2022, après la phase de tests.

Ce projet représente un investissement de 8,2 millions d'euros HT, dont 60 % sont financés par le Grand Avignon et 40 % par la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'Ademe (Agence de la transition écologique) et l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?