Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Avignon : le chantier de l'ancienne prison est lancé

le - - BTP

Avignon : le chantier de l'ancienne prison est lancé
N. REAL - Cécile Helle, maire d'Avignon, lance le chantier d'envergure de ce bâtiment emblématique du centre historique.

L'ancienne prison Sainte-Anne de 160 cellules va être réhabilitée et devrait accueillir des logements, des commerces, une crèche, un espace de coworking, un restaurant et une friche culturelle.

Un chantier d'envergure a été lancé mercredi 6 mars devant la lourde porte de métal rouge de l'ancienne prison Sainte-Anne dont le projet immobilier est désormais baptisé « La Cour des Doms ». Ce monument à la lisière des remparts, quasiment au pied du palais des Papes, et d'une surface de près de 10 500 m², était laissé à l'abandon depuis plus de quinze ans.

A partir de 2014 la majorité municipale, la maire d'Avignon Cécile Helle en tête, avait choisi de redonner à ce lieu d'enfermement une vocation de logements, de commerces et de friche culturelle. En février 2017, le bâtiment est vendu 2,65 M€ par la Ville au promoteur LC2I avec un cahier des charges très précis. Ainsi, fin 2020, La Cour des Doms devrait accueillir 67 logements (dont une vingtaine de duplex en verrière), une auberge de jeunesse de 148 lits, une crèche, un espace de coworking, un restaurant, et surtout une friche artistique de 700 m² dédiée aux artistes des arts visuels et dont la Ville conservera la gestion. C'est le cabinet d'architectes Fabre & Speller et BauA qui a été retenu pour ce projet. Quant à la rénovation de ce monument encadré par le PSMV (plan de sauvegarde et de mise en valeur), ce sont les entreprises Vinci, Girard et le groupe François 1er qui officient.

Requalification du quartier

Une partie du fruit de cette vente (1,5 M€) a permis à la collectivité de racheter les Bains Pommer à leur propriétaire. Ces bains publics classés feront l'objet d'une rénovation et d'une réouverture sous la forme de musée de l'hygiène. Le reste, un peu plus d'un million d'euros, a été réinjecté dans la requalification du quartier de la Banasterie. Car, parallèlement aux travaux de réhabilitation, les abords de l'ancienne prison vont être entièrement réaménagés : réseaux, voirie, espace public pour proposer un espace végétalisé conciliant piétons et voitures. Ces travaux dureront jusqu'en juin 2019.




Noëlle REAL
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer