AccueilUrbanismeAvignon : des piscines exemplaires pour fin 2024

Avignon : des piscines exemplaires pour fin 2024

La Ville d’Avignon confie à un groupement d’entreprises locales son programme de 10,6 M€ d’investissement pour réhabiliter trois piscines sur trois ans et 8,2 M€ pour la maintenance de l’ensemble de son parc pour huit ans.
Avignon : des piscines exemplaires pour fin 2024
E. Brugvin - Christian Pons, directeur du développement chez Girard, Cécile Helle, Maire d’Avignon, Zinèbe Haddaoui, adjoint au maire et Pierre Germain, directeur commercial régional chez Engie.

UrbanismeVaucluse Publié le ,

Après la réouverture, en décembre 2019, du stade nautique, Cécile Helle, maire d'Avignon, souhaite que l’ensemble de la population bénéficie d’équipements de proximité. Mais les quatre autres bassins couverts de la commune datent des années 70 et trois sont en piteux état. La Ville d’Avignon a donc décidé de confier la renaissance de ses piscines à un groupement d’entreprises locales (voir encadré), piloté par Girard.

Elles devront dans un premier temps remettre à niveau l’ensemble des équipements. Les travaux sont estimés à 10,65 M€ et doivent s'étaler sur trois ans.

Modernisation à pas forcé

En 2021, le groupement a réalisé 725 000 € d’études préalables sur l'ensemble des sites. En 2022, pour un montant global de 4,2 M€, il terminera des travaux sur le stade nautique (mise en conformité, amélioration des performances énergétiques et remise en service de sa ventilation naturelle) et le site de Stuart Mill. Enfin, la piscine Jean Clément changera de morphologie.

Coste Architectures, membre du groupement, a conçu réhabilitation de l’ensemble du bâtiment. Le rehaussement du plafond permet de doubler le volume au-dessus du bassin, éclairé naturellement par une nouvelle verrière équipée d’ouvertures sur l’extérieur pour la circulation de l’air. Les travaux portent également sur la restructuration complète des vestiaires et des locaux du personnel, la reprise de l’enveloppe thermique (parois, toiture, menuiseries), l’amélioration de l’étanchéité à l’air, une extension de 316 m2, la reprise des installations techniques (air, eau, chauffage) et de l’étanchéité du bassin ainsi que le réaménagement des jardins extérieurs avec la création d’un solarium et d’un splach pad (jeux aquatiques).

L’Etat finance l’opération à hauteur de 1,8 M€ au titre de Dotation de soutien à l’investissement local. La ville attend la réponse de la Banque des territoires pour financer cette opération écologiquement vertueuse avec un prêt au taux proche de zéro entre 500 000 € et 1,8 M€ et attend la réponse de l’Agence nationale du sport pour une aide de 500 000 €. La ville procédera à la rénovation du parvis, « car une piscine est aussi un lieu de vie et d’attractivité dans un quartier », souligne Cécile Helle.

Puis sur 2023, l’équipe pilotée par Girard apportera les mêmes égards à la piscine Chevalier de Folard (3,4 M€). Le bâtiment sera agrandi de 216 m2

Et enfin, le groupement consacrera l’année 2024 au site Pierre Reyne dans l’intra-muros (2,2 M€). « L’intérieur comme l’extérieur bénéficieront d’un traitement intégral avec la destruction de l’escalier d’accès remplacé par un hall d’entrée vitré équipé de 65 m2 de marches et d’un ascenseur », explique Kevin Ginel, architecte à l’agence Coste. Le traitement sera similaire aux deux équipements précédents.

Lancer le diaporama6 photos

Maintenance écoresponsable

Le second challenge, d’un montant de 8,2 M€, concerne la maintenance de l’ensemble des cinq sites, de décembre 2022 à décembre 2030, confiée au même groupement d’entreprises piloté par Christian Pons, directeur du développement des métiers de spécialités chez Girard, également président de la FBTP 84. La ville met la barre haute : réduction de la consommation d’eau de 60 %, de gaz de 20 %, des besoins en chaleur de 35 %, mise en place d’un mix énergétique, création de bornes électriques pour les voitures, achat d’électricité « verte » et réduction de moitié des gaz à effet de serre.

Pierre Germain, directeur commercial régional d’Engie, s’engage réduire de 150 000 € la facture énergétique de chaque piscine couverte qui s’élève annuellement à 470 000 €.

Avec la rénovation du stade nautique débutée en 2017, Avignon aura investi 35 M€ d’ici la fin de la décennie dans ses piscines.

Insertion

Chaque entreprise s’engage à consacrer des heures à l’insertion professionnelle : Engie (2 900 heures), Girard (1 500 heures), Axima Concept (1 400 heures) et Inéo (400 heures).

Le groupement compte également Eodd (ingénieurs conseils), l’Agence Coste et TPF parmi ses membres.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?