Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Avignon : 7 millions d'euros pour la réhabilitation de la rue Carnot/Carreterie

le - - Urbanisme

Avignon : 7 millions d'euros pour la réhabilitation de la rue Carnot/Carreterie
Ville d'Avignon - Après les travaux sur l'ensemble de l'axe Carnot/Carreterie, la place Carnot sera rendue quasi exclusivement aux piétons et aux déplacements doux.

La réhabilitation du coeur de ville d'Avignon se poursuit avec le début des travaux sur l'axe Carnot-Carreterie. Entamés mi-février, ils devraient durer jusque début 2020 et engendrer une inversion du sens de circulation.

La Ville d'Avignon poursuit à marche forcée son action de réhabilitation du centre ancien. Après la place Saint-Didier et la rue des Trois Faucons qui relie la place des Corps Saints, c'est au tour d'une des rues les plus anciennes de l'intra-muros de subir un véritable lifting depuis le 11 février dernier : l'axe Carnot-Carreterie. Dans le cadre du projet de tramway et des travaux conjoints liés à la déclaration d'utilité publique, Tecelys est le maître d'ouvrage de ce chantier global qui s'élève à 7 millions d'euros et s'étalera jusqu'au début de l'année 2020. Ces 1, 2 km d'artère parsemée de placettes aujourd'hui obstruées par le stationnement des voitures et l'état déplorable de la chaussée devraient retrouver un visage totalement différent.

Sens de circulation inversé

D'autant plus que, corollaire de ces travaux, le sens de circulation va être inversé : à la fin du chantier, on entrera en voiture par la rue Thiers et on sortira par la rue Carreterie. La rue et la place Carnot seront, elles, rendues quasi totalement aux piétons. Cet inversement fait déjà débat chez les riverains et commerçants de la rue Carreterie qui ont porté leur contestation par la voix d'une pétition. Un point sur lequel la Ville n'entend pas reculer car ce serait « remettre en question tout le plan de circulation prévu avec le projet tram ».

Le chantier de réhabilitation s'inscrit dans la même dynamique que les précédents avec une disparition des trottoirs pour un espace sans rupture, des containers enterrés et un aménagement dédié aux modes de transports doux et aux piétons.




Noëlle REAL
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer