AccueilTerritoiresAubignosc : des logements et une zone d’activités pour dynamiser le village

Aubignosc : des logements et une zone d’activités pour dynamiser le village

Le maire d’Aubignosc, René Avinens, compte sur l’accueil de quatre nouveaux projets immobiliers privés et d’une zone d’activités pour sauver ses services publics et rendre son village plus attractif.
Aubignosc : des logements et une zone d’activités pour dynamiser le village
H. Saveuse - René Avinens est le maire d’Aubignosc depuis 2008.

TerritoiresAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Des classes régulièrement menacées de fermeture, des services publics qui désertent les zones rurales… Les villages voient parfois l’avenir avec inquiétude. A Aubignosc, dans les Alpes-de-Haute-Provence, le maire, René Avinens, mise sur l’accueil de quatre projets immobiliers privés, soit près de 70 nouveaux logements, et sur la création d’une zone d’activités intercommunale pour impulser une nouvelle dynamique. Un projet de longue haleine que l’édile prépare depuis plusieurs années.

« Au dernier comptage Insee, nous étions 620 habitants. Tous les ans, ou presque, nous craignons la fermeture d’une des classes de notre école. Nous voyons les services publics fermés les uns après les autres. Je pense que la solution viendra par l’accroissement de notre population, l’objectif étant bien sûr d’accueillir des familles avec des enfants dans les logements et de créer un terreau favorable à l’implantation d’entreprises dans la future zone d’activités, qui apportera de l’emploi aux nouveaux venus notamment. Je crois que nous sommes indéniablement un territoire en devenir. »

L’édile, qui entame son troisième mandat, est optimiste. Il espère avoir enfin trouvé la bonne formule. « Nous savons que sur le littoral, le foncier se fait de plus en plus rare et qu’il est très cher. Nous comptons sur notre situation géographique privilégiée, en plein cœur du Val de Durance, avec une entrée autoroutière aux portes du village. » Pour mener à bien son projet, cet ancien agriculteur n’a pas hésité à sacrifier quelques terres agricoles. « Une fois les quatre projets immobiliers et la zone d’activités réalisés, nous aurons utilisé la quasi-totalité du foncier identifié dans le cadre de notre Plan local d'urbanisme. »

C’est sur ce terrain en friche, à proximité immédiate de l’entrée d’autoroute, que la commune d’Aubignosc veut installer sa future zone d’activités et une partie des nouveaux logements. (Crédit : H. Saveuse)

Deux permis d’aménager ont été obtenus pour la construction, d’ici début 2022, de deux fois seize lots, soit 32 habitations potentielles. Un permis de construire est en cours d’instruction pour l’édification de 23 habitations et un autre est en phase d’élaboration pour l’aménagement de 20 lots. L’objectif de réalisation des deux derniers projets immobiliers a été fixé à 2023. Enfin sur un terrain communal de 7 000 m2 le maire aimerait construire un petit ensemble collectif de six appartements, du locatif communal non social. « Nous avons déjà 25 logements sociaux pavillonnaires avec la résidence "La vicairie", livrée par Habitations Haute-Provence en 2017, explique le maire. Ce dont nous aurions besoin c’est d’une résidence senior. Nous portions un projet d’une quinzaine de logements sur cette parcelle mais nous avons du mal à trouver des partenaires privés pour nous accompagner », regrette-t-il.

Une zone d’activités construite autour de trois thèmes

« Avec notre future zone d’activités nous ne souhaitons pas concurrencer la zone commerciale de Peipin qui se trouve à 2 km. L’objectif est d’accueillir des entreprises artisanales, de la petite industrie et de l’hôtellerie. Chaque secteur d’activité serait accueilli sur une parcelle déterminée. Si nous arrivons à attirer une ou deux PME locomotives nous serons satisfaits de l’opération », détaille le maire d’Aubignosc également président de la communauté de communes Jabron Lure Vançon Durance. Il ajoute : « Nous savons que nous avons des atouts. Parmi eux, la qualité de vie bien sûr. Et puis, nous ne pouvons pas tout miser sur le télétravail, nous devons accueillir de nouvelles entreprises sur le département », ajoute-t-il convaincu. Et de poursuivre : « Avec l’intercommunalité nous avons mis quatre ans pour transformer des terrains agricoles en potentiels terrains à urbaniser pour construire cette future zone. »

Aujourd’hui, l’intercommunalité compte sur une surface de 15 hectares à urbaniser, dont 12 à commercialiser sur la commune d’Aubignosc. Mais si le projet est tout à fait mûr dans l’esprit du président de la communauté de commune et maire d’Aubignosc, seul 1/3 des terrains est déjà disponible, un second tiers est constitué de propriétaires privés motivés pour vendre leurs parcelles. Reste donc à négocier le dernier tiers, ce qui pourrait considérablement allonger les délais de réalisation. « Nous espérons que ce projet soit lancé avant la fin de mon dernier mandat de maire, car je ne me représenterai plus », complète René Avinens.

Parallèlement et pour compenser la baisse des dotations de l’Etat, le maire d’Aubignosc poursuit ses projets de construction de parc solaire. Celui des Crouzourets, porté par RES qui devrait disposer d’une puissance installée 5 MWC sur 9,2 hectares, est aujourd’hui en attente de raccordement. Quant au dernier né, le projet Malaga qui devrait s’étendre sur 5,5 hectares, il est en bonne voie puisque le permis de construire à été déposé.

 

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?