AccueilEconomieArt Menuiserie, agenceur sur mesure

Artisan Art Menuiserie, agenceur sur mesure

En 2015, Damien Bieber, jeune patron de l'entreprise Art Menuiserie, quitte son petit local mézelien de 64 m2, qu'il occupe depuis 11 ans, pour s'installer dans un vaste local de 990 m2 au lieu-dit Beauvezer, commune de Mirabeau. Dès lors, son chiffre d'affaires progresse considérablement et ses projets aussi.
Art Menuiserie, agenceur sur mesure

EconomieAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Chez les Bieber, on est menuisier de père en fils, le travail du bois est dans l'ADN. Enfant, Damien Bieber observe les gestes de son père et de son grand-père maternel dont la société Menuiserie de la vallée de l'Asse est installée dans le garage familial à Mézel. C'est d'ailleurs dans ce petit local qu'il fait son apprentissage au côté de son père.

En 2004, il est prêt et s'installe à son compte. L'activité est stable mais le local situé en bord de route est exigu. « Il nous est arrivé de nous mettre en partie sur la route pour découper une planche », confie le chef d'entreprise. En 2015, il décide de franchir le pas. Il trouve en contrebas de la RN 85 un immense hangar de 990 m2, un ancien poulailler. Les travaux à réaliser sont colossaux. Qu'importe, il se lance dans l'aventure, soutenu par sa famille.

Aujourd'hui, Damien Bieber dispose d'un atelier confortable de 300 m2, de 600 m2 de stockage, d'une cabine de peinture, d'un vaste bureau et d'un showroom. En trois ans, il a également investi 25 000 € dans de nouvelles machines. Les conditions de travail ont changé, les objectifs de croissance et les contraintes administratives aussi.

Affûter sa stratégie

Depuis sa création, l'entreprise Art Menuiserie est spécialisée dans la création de mobilier sur mesure et la pose de menuiseries pour les particuliers. Mais depuis quelque temps, Damien Bieber se tourne davantage vers l'agencement de locaux commerciaux. Dernièrement, il a aménagé le nouveau magasin de La Boîte à biscuits ou encore celui du traiteur vietnamien aixois de la rue d'Italie, « Canton 53 », sans compter l'aménagement des crèches de Saint-André ou de Castellane, inaugurées le 15 septembre dernier. « L'entreprise a changé de taille, nous avons de nouvelles machines qui nous permettent de capter de nouveaux marchés, d'avoir de nouveaux objectifs. Il ne s'agit pas de délaisser les activités historiques mais d'ouvrir le champ des possibles », ajoute-t-il.

Aujourd'hui, l'entreprise compte trois salariés (dont son père) pour un chiffre d'affaires de 230 000 € par an. Mais grandir vite impose une nouvelle organisation dans l'entreprise. D'ici la fin de l'année, Damien Bieber devrait suivre une formation dispensée par la Chambre de métiers et de l'artisanat. Son objectif ? Mieux définir le temps alloué aux tâches administratives et à la pratique de son métier en atelier avant d'embaucher un nouvel apprenti. Et comme les défis ne font pas peur à ce jeune entrepreneur, il prépare également le concours des « Meilleurs Artisans de France », lancé par RMC en partenariat avec l'Assemblée permanente des chambres de métiers et de l'artisanat (APCMA), qui devrait déterminer, d'ici février 2019, s'il est le meilleur artisan dans sa catégorie de métier.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?