AccueilTerritoiresArlette Fructus : « Le PLH métropolitain sera rendu fin 2019 »
FACE A LA REDACTION

Arlette Fructus : « Le PLH métropolitain sera rendu fin 2019 »

Arlette Fructus, en charge de la délégation habitat-politique de la ville à la mairie de Marseille ainsi qu'à la Métropole Aix-Marseille-Provence (dont elle est vice-présidente)*, était l'invitée du second Face à la rédaction, organisé par TPBM dans le cadre de son Club des partenaires. Elle revient en vidéo sur l'élaboration du plan local d'habitat (PLH) métropolitain. L'élue évoque également l'idée de créer un « pacte de confiance » entre l'Etat et la métropole sur la question des logements sociaux.

TerritoiresBouches-du-Rhône Publié le ,

Arlette Fructus compte faire entendre la voix de la métropole Aix-Marseille Provence, dont elle est vice-présidente en charge de l'habitat, auprès de l'Etat. L'élue propose de « faire bouger les lignes » en créant « un pacte de confiance » entre la métropole et l'Etat afin de s'orienter vers un objectif de production de logements sociaux à l'échelon métropolitain.

« Je propose par exemple de passer un contrat de mixité sociale à l'échelle métropolitaine. Cette idée, je l'ai exposée au préfet lors de la rencontre qu'il a organisée avec les bailleurs sociaux fin mars. On contractualiserait en tenant compte d'un état des lieux complet qui croiserait les dynamiques territoriales : le nombre de logements, la typologie, l'état du parc, la production de logements, la démographie, la mobilité, l'économie, les loisirs, les commerces... »

PLH métropolitain

Celle qui est également élue à la mairie de Marseille, en charge de la délégation habitat-politique de la ville, revient sur le calendrier d'élaboration du plan local d'habitat (PLH) de la métropole Aix-Marseille Provence. "Il sera respecté", assure-t-elle.

« A l'heure actuelle, PLH métropolitain n'est que la somme des anciens PLH des six établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) fusionnés au sein de la métropole. Nous avons engagé l'élaboration du futur PLH métropolitain qui couvrira la période 2020-2025. Le diagnostic montre que la population de la métropole connaît une croissance endogène de 4 500 personnes par an, une hausse contrebalancée par la baisse du solde migratoire. Il faut trouver les clefs pour préserver, voire renforcer notre attractivité économique : produire des logements près des grands bassins d'emploi, en veillant à leur desserte en transports. »

* Elle est aussi présidente du groupement d'intérêt public Marseille rénovation urbaine (GIP MRU), vice-présidente de l'office public de l'habitat (OPH) Habitat Marseille Provence, de la société d'économie mixte Marseille Habitat et de l'association régionale des organismes HLM (ARHLM).

Retrouvez notre entretien complet avec Arlette Fructus « Il faut une pause dans les réformes » dans le prochain numéro de TPBM. Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnement (à partir de 20€/an).
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 juin 2022

Journal du22 juin 2022

Journal du 15 juin 2022

Journal du15 juin 2022

Journal du 08 juin 2022

Journal du08 juin 2022

Journal du 01 juin 2022

Journal du01 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?