AccueilUrbanismeArep et Egis rail vont étudier la création d’un nouvel accès à la station de métro Saint-Charles

Arep et Egis rail vont étudier la création d’un nouvel accès à la station de métro Saint-Charles

La RTM vient de confier au groupement Arep architectes/Egis rail le soin d’étudier la création d’un nouvel accès extérieur à la station de métro Saint-Charles depuis le parvis Narvik.
Arep et Egis rail vont étudier la création d’un nouvel accès à la station de métro Saint-Charles
Archives TPBM - Arep et Egis rail devront établir un diagnostic et une étude de faisabilité explorant l’aménagement d’un nouvel accès entre le parvis Narvik de la gare SNCF et le niveau de contrôle de la station de métro.

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

Les grands travaux de Saint-Charles suite... La Régie des Transports Métropolitains (RTM) vient de confier au tandem associant l’agence Arep architectes (Paris) et la société Egis rail (Lyon) l’étude de faisabilité et la programmation de la création d’un nouvel accès à la station de métro Saint-Charles depuis le parvis Narvik (montant du marché : 300 323 euros HT).

Cette opération s’inscrit dans le vaste projet d’extension-modernisation de la gare Saint-Charles, pierre angulaire du volet marseillais des travaux d’aménagement de la ligne nouvelle Provence-Côte d’Azur (LNPCA). Elle prolonge le chantier d’agrandissement des quais de cette station souterraine qui reste, quatre décennies après sa mise en service, le principal nœud du réseau de transport collectif métropolitain où se croisent les deux lignes du métro phocéen, juste en dessous de la station ferroviaire et de la gare routière.

Cette position stratégique explique que ses quais soient les plus fréquentés du réseau de la RTM avec plus de 45 000 mouvements par jour. Une affluence qui pose problème aux heures de pointe, une partie des quais étant trop exiguë pour accueillir les milliers de passagers dans de bonnes conditions.

Les travaux (devis : 28,8 M€) pilotés par Razel Bec se déroulent sous la houlette d’Arep et d’Egis rail. Le tandem de maîtres d’œuvre qui doit justement explorer la création d’un nouvel accès à la station Saint-Charles.

Un nouvel accès depuis le parvis Narvik

En prévision de l’accroissement de la fréquentation de la gare ferroviaire induite par la création d’une nouvelle plate-forme souterraine à l’horizon 2030, la RTM souhaite étudier la création d'un nouvel accès à sa station de métro. Cette nouvelle bouche d’entrée-sortie permettra de délester l'accès principal existant aujourd'hui entre la gare SNCF et la station de métro et ainsi de mieux répartir les flux.

Arep et Egis rail ont donc une double mission : dans un premier temps, ils devront établir un diagnostic et une étude de faisabilité explorant l’aménagement d’un nouvel accès entre le parvis Narvik de la gare SNCF et le niveau de contrôle (niveau mezzanine) de la station de métro ; dans un deuxième temps, une fois la solution technique retenue, ils devront rédiger le dossier de consultation des entreprises (DCE) nécessaire à la consultation de maîtrise d'œuvre.

La RTM a également prévu deux tranches optionnelles qui portent sur la mise en place de solutions d’aménagement supplémentaires, notamment l’ajout d’un troisième accès au niveau 36 du NGF (Niveau Général de la France).

Les résultats de l’étude sont attendus pour le dernier trimestre 2022 (tranche ferme). L’examen des solutions supplémentaires sont quant à elles espérées pour le printemps 2023 (tranches optionnelles).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?