AccueilArchitectureArchitecture 54, agence confidentielle haut de gamme

Architecture 54, agence confidentielle haut de gamme

A l'occasion des 15 ans de l'agence, nous avons rencontré ses deux architectes fondateurs, Pascale Bartoli et Thierry Lombardi. Très différents tous les deux et donc, très complémentaires, le couple revient sur le chemin parcouru, depuis l'agence de Rudy Ricciotti à Bandol, où ils se sont rencontrés.
Architecture 54, agence confidentielle haut de gamme

ArchitectureBouches-du-Rhône Publié le , par

Tous les deux le reconnaissent, « notre agence reste confidentielle par rapport aux poids lourds marseillais que sont les agences Carta, Tangram ou Ricciotti ». Mais ça ne les empêche pas de signer avec de jolis noms de la gastronomie, de l'hôtellerie ou du milieu automobile, car une de leurs spécificités est de pouvoir répondre aux appels d'offre des circuits. Ils ont notamment réalisé la rénovation du circuit du Castellet, ainsi que la création de son spa, extension minérale spectaculaire de son complexe hôtelier.


A lire aussi : Visite guidée : le circuit Paul-Ricard prend de nouveaux virages


Les débuts

« J'ai fait l'école d'architecture de Marseille, souligne Pascale Bartoli, tandis que Thierry a fait celle de Nantes, même s'il est venu à Marseille pour passer son diplôme ! On s'est rencontrés chez Ricciotti, à Bandol. C'est d'ailleurs là que nous avons monté notre première agence, avant de venir à Marseille, car nous y étions trop coupés du monde et du bouillonnement des choses ». Leurs premiers clients seront des projets résidentiels et des commerces. « Nous avons d'ailleurs eu vite une belle réputation auprès des salons de coiffure notamment, car face aux nombreuses contraintes techniques, nous nous demandons toujours comment faire de l'architecture fonctionnelle, alors que l'on nous demande uniquement du fonctionnel », poursuit Pascale. Cette réflexion devient d'ailleurs leur signature et leur permet de remporter leurs premiers marchés publics. « Tout a basculé pour nous quand nous avons remporté le concours lancé par le Conseil régional, afin d'imaginer le gymnase du lycée Costebelle, à Hyères. Ce fut un grand moment pour l'agence ! Ce projet réunissait tout ce qu'on aime dans notre métier, c'était un vrai challenge, avec des enjeux environnementaux et énergétiques ». Nous sommes alors au milieu des années 2010.


A lire aussi : [Rendez-vous d'architecte] Sous l'attitude 54


La maturité

Puis les jolis projets se sont enchaînés. Désormais l'agence Architecture 54 compte une dizaine de salariés et dégage un chiffre d'affaires de 500 000 €. « Nous faisons des choses folles pour des clients fous ! » se réjouit Thierry Lombardi. « On a la chance de travailler avec des artisans dingues, on cherche l'exception et aujourd'hui, on peut choisir nos clients. Un client qui a des idées arrêtées et cherche un exécutant, si en plus il est ultra pressé, ce n'est pas pour nous. Même si le temps reste notre pire ennemi ! On sait ce qu'on veut et on a aujourd'hui la force de dire non à des demandes qui ne nous ressemblent pas ». Comme souvent, avec le succès, les commandes alimentaires passent à la trappe…

La matière au centre de leur réflexion

Ensemble, ils nous expliquent pouvoir mettre de longues semaines à nourrir leur projet, à grands renforts de visites de chantier et de découvertes d'artisan. « Nous partons toujours de la matière pour créer », explique Pascale. D'ici un an, ils vont livrer un chantier auxquels ils restent très attachés, celui de l'hôtel des Roches, au Lavandou (en collaboration avec l'agence Pietri Architectes). « Un chantier global à 13 ou 14 M€ ». Celui de la Tour Méditerranée vient, quant à lui, d'être achevé. « Nous avons livré leur restaurant mi-avril, le 29, situé au 29e étage de la tour. Il n'a pas vocation à être grand public et sera tourné exclusivement autour des déjeuners et dîners d'affaires » précise Thierry Lombardi. Comme pour feu le restaurant Albertine de Passedat, situé aux Docks Village, le tandem a fait réaliser sur-mesure une moquette de 300 m2, inspirée par la mer et la falaise. Ces créations spéciales leur donnent d'ailleurs « de plus en plus envie de créer notre mobilier et décoration en série », assure Thierry. L'agence Architecture 54 a donc encore de jolis projets devant elle. Reste à trouver le temps pour les mener à bien…

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?