AccueilTerritoiresAprès 31 ans à la tête de l'OPH 05, Marie-Jeanne Pastor tire sa révérence

Après 31 ans à la tête de l'OPH 05, Marie-Jeanne Pastor tire sa révérence

C'est une figure qui s'apprête à passer le flambeau à son directeur général adjoint, Christophe Aloisio. Il aura la charge de gérer 15 000 locataires et 7 000 logements.
Marie-Jeanne Pastor, aux côtés de la présidente de l'OPH 05, Carole Chauvet, et de Christophe Aloisio, qui prendra bientôt les reines de l'organisme.
M.-F. Sarrazin - Marie-Jeanne Pastor, aux côtés de la présidente de l'OPH 05, Carole Chauvet, et de Christophe Aloisio, qui prendra bientôt les reines de l'organisme.

TerritoiresHautes-Alpes Publié le ,

Si elle l'avait pu, elle aurait très certainement continué sa mission encore longtemps, mais atteinte par la limite d'âge, elle n'a d'autre choix que de tirer sa révérence. Après 31 ans à la tête de l'Office public HLM 05 (OPH 05), Marie-Jeanne Pastor s'apprête à passer le flambeau à son directeur général adjoint, Christophe Aloisio, qu'elle forme depuis deux ans à cette fin. La carrière de cette Gapençaise d'adoption aura été émaillée de rencontres, belles et assez marquantes, pour influencer ses choix de vie. Celle de ce trésorier payeur général, à Gap, qui conseillera à cette titulaire du certificat d'aptitude à la profession d'avocat de tenter le concours d'entrée à l'école nationale des services du Trésor public. Celle de son époux sisteronais, Robert (décédé en 2014 des suites d'une longue maladie), qui la guidera vers une météo moins capricieuse que celle du 17e arrondissement de Paris où elle officie à la Trésorerie principale.

Gap : Les Toits de Charance, 42 logements en accession sociale à la propriét

Redresser la barre

lors qu'elle est perceptrice de la commune de Rosans, Marie-Jeanne Pastor fera la connaissance du sénateur Emile Didier, qui la priera de redresser la barre de ce qui était à l'époque l'OPDHLM quelques années plus tard, alors qu'elle « mène une vie tranquille d'inspecteur du Trésor à Gap ». Après quelques jours de réflexion, et poussée par son époux, elle se dit que cette mission aux HLM fait sens. Elle y entre en 1988 en tant que directeur financier. Elle y fait « un immense ménage », et grâce à son plan d'action et de redressement, parvient à assainir la situation. Marie-Jeanne Pastor devient alors directrice de l'office dès 1991, poste qu'elle ne quittera plus jusqu'à cette fin 2022. « Je suis sans doute la seule en France à avoir écumé six présidents », sourit-elle.

La station des Orres accroît son offre d'hébergements

Elle s'est rapidement imposée comme une figure des Hautes-Alpes. Tenace, pugnace, « sans doute un peu trop impatiente » portée par un désir d'efficacité, elle défend ses dossiers bec et ongles avec ce franc-parler qui la caractérise.

« Je pense avoir apporté de la rigueur, de l'organisation, des modes opératoires, une clarté dans la gouvernance et une vraie culture d'entreprise basée sur le respect du locataire. Quelle plus belle mission que celle de mettre un toit sur la tête des plus modestes d'entre nous ? »

oph05-gap-rehabilitation
Le chantier des Cèdres, à Gap, avec la réhabilitation de 223 logements. (Crédit : Marie-France Sarrazin)

« On m'a confié un bébé malade, moribond ; je laisse un bébé joufflu »

Au début des années 2000, elle transformera l'office public en Opac, basculant en comptabilité privée, « devenant ainsi libre dans ses encaissements et sa gestion ». Sa direction aura vu la construction et la réhabilitation de nombreux logements, le développement d'activités complémentaires, l'accession sociale à la propriété, la vente en l'état futur d'achèvement, l'accompagnement des locataires sur la durée. « Un locataire chez nous trouve toujours une écoute et une solution. » Pour ses 100 ans, en 2021, l'organisme a d'ailleurs fait don de 100 € à chacun d'entre eux.

Marc Viossat prend la présidence du CAUE 05

Une carrière est aussi jalonnée de moments plus douloureux, comme cet incendie aux Coteaux du Forest, « qui n'a heureusement pas fait de blessés mais a vu quelques familles déplacées ». Elle ira, avec son équipe, leur distribuer des jetons pour qu'elles puissent laver leur linge. « On m'a confié un bébé malade, moribond ; je laisse un bébé joufflu que tout le monde aimerait avoir », lance-t-elle. Son deuxième enfant, comme elle aime à l'appeler, gère aujourd'hui 15 000 locataires et 7 000 logements.

Quid de la suite ? Impossible d'imaginer cette amoureuse du travail se tourner les pouces. « Le problème, c'est que je ne sais rien faire d'autre que d'avoir le nez dans mes dossiers. » On peine à la croire. « Je suis une cérébrale très pragmatique, j'aime apprendre et j'adore le débat. » Dotée de telles qualités, elle n'aura aucun mal à « se rendre utile ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 07 décembre 2022

Journal du07 décembre 2022

Journal du 30 novembre 2022

Journal du30 novembre 2022

Journal du 23 novembre 2022

Journal du23 novembre 2022

Journal du 16 novembre 2022

Journal du16 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?