Fermer la publicité

Appels d'offres : la Fédération du BTP 84 part à la rencontre des élus

Vaucluse le - - BTP

Appels d'offres : la Fédération du BTP 84 part à la rencontre des élus
E. Brugvin - Alors que les carnets de commandes se réduisent à peau de chagrin, la FBTP 84 part à la rencontre des présidents des intercommunalités afin de relancer les appels d'offres, et les chantiers qui en découlent, dans le département.

Face aux inquiétudes grandissantes devant la raréfaction des appels d'offres, la Fédération du BTP de Vaucluse a décidé d'interpeller chaque président d'intercommunalité du département. La première rencontre a eu lieu le 7 octobre avec en guest star Gilles Ripert, président de la communauté de communes Pays d'Apt Luberon.

« Pour la sauvegarde de nos entreprises et des emplois qu'elles génèrent, il est urgent que les grands donneurs d'ordre du département accélèrent leurs projets d'investissement en matière d'équipements structurels », tranche Bernard Pons. Telle est la teneur du message que le président de la Fédération du BTP de Vaucluse (FBTP 84) a transmis à Gilles Ripert, le président de la communauté de communes Pays d'Apt Luberon, lors d'une rencontre mercredi 7 octobre à Avignon dans les locaux de l'organisation professionnelle.

L'inquiétude est en effet « grandissante » chez les entreprises du BTP. Celles, nombreuses, qui tirent une part importante de leur activité de la commande publique subissent une baisse importante de leurs carnets de commandes. « Et les indicateurs dont nous disposons laissent entrevoir une baisse des appels d'offres sur ce dernier trimestre, suivie d'une autre, qui risque d'être bien plus grande, a minima d'avril à septembre 2021 », renchérit Bernard Pons. Des craintes corroborées par la dernière enquête de conjoncture menée par la fédération auprès de ses adhérents où 74 % des entrepreneurs interrogés jugent « insuffisant » (dont 22 % de « très insuffisant ») le nombre de consultations lancées actuellement. Une étude décrivant une situation au 25 septembre qui, à bien des égards, se révèle plus préoccupante que celle du 30 juin dernier.

Déjà des chantiers programmés…

Alors comme elle l'avait déjà fait au sortir du confinement en signant des chartes de bonnes pratiques avec quatre grands donneurs d'ordre du département (le Département de Vaucluse, le Grand Avignon, la Ville d'Avignon et Vallis Habitat), la FBTP 84 a choisi d'être à nouveau proactive et d'interpeller directement les élus. Et pour en toucher le plus grand nombre, elle a décidé de cibler les 13 intercommunalités de Vaucluse. Chaque président de ces collectivités sera ainsi convié à une réunion d'information* d'ici la fin de l'année afin de faire le point sur les opérations de BTP en cours et la planification à dix-huit mois. « Chaque président sera ensuite notre porte-parole auprès des autres maires », indique Bernard Pons.

Ce mercredi, Gilles Ripert était donc le premier de cordée. Celui qui est également maire de Caseneuve n'a pas nié le retard pris par son intercommunalité.

« Nous n'avons pu voter nos budgets que le 31 juillet. Et la semaine dernière, on a réuni notre commission d'appel d'offres pour la première fois depuis le confinement alors qu'on se réunit d'habitude une fois par mois », souligne-t-il.

Pour autant, la volonté d'agir est bien présente comme en témoignent les chantiers en cours de requalification du siège de la communauté de communes (marché de 420 000 €) et celui de la station d'épuration intercommunale au Chêne (8,94 M€) qui ouvrira fin mai. D'autres sont déjà programmés pour 2021 : la requalification du pôle d'activité des Bourguignons à Apt (900 000 €) où l'ouverture des plis est imminente, des travaux d'agrandissement d'un réservoir d'eau potable à Viens (appels d'offres lancés au 1er trimestre 2021), des travaux de remise en état des ouvrages d'assainissement (234 000 € ; 1er semestre 2021), les travaux d'amélioration thermique du Conservatoire de musique (240 000 € ; appel d'offres imminent) et les travaux d'extension de la station GNV (150 000 € ; 1er trimestre 2021).

Composer avec les contraintes budgétaires

Des marchés où le président de la communauté de communes veut privilégier les entreprises locales. « On essaye de prendre le mieux-disant plutôt que le moins-disant sinon après, on récupère des chantiers catastrophiques », explique-t-il. Pour se prémunir de tout « favoritisme », l'intercommunalité vient de se lancer dans les marchés clausés, soit sur l'emploi des chômeurs de longue durée, soit sur celui des travailleurs handicapés.

Cependant, ce volontarisme devra composer avec la crise économique. « Le plus difficile financièrement arrive en 2021. Au niveau de la taxe de séjour, on va arriver à 400 000 € de recettes au lieu de 735 000 € en 2019, et sur la Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises**, on perd un million d'euros en 2021 sur un budget de 20 M€ en fonctionnement et 20 M€ d'investissement », souligne Gilles Ripert. Sans compter les inquiétudes liées à la suppression de la taxe d'habitation. « On ne sait pas comment elle va être compensée et on perd le côté dynamique de la taxe », ajoute-t-il.

Toutefois, si les crédits du plan de relance arrivent, les projets seront au rendez-vous. « On en a sous le coude, ils sont prêts à être déposés », promet le maire de Caseneuve.

* Au total, dix-huit rencontres sont programmées d'ici la fin de l'année, avec également comme invités l'Association des maires et des bailleurs sociaux.
** Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, a annoncé le 15 juillet dernier vouloir baisser sensiblement la CVAE pour diminuer les impôts de production.




Serge Payrau
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer