AccueilTerritoiresAlpes-de-Haute-Provence : quels grands marchés pour les entreprises du BTP ?

Booste ton business Alpes-de-Haute-Provence : quels grands marchés pour les entreprises du BTP ?

Ce jeudi 16 mai, pour la 5e édition de l'événement « Booste ton business », co-organisé par l'Union des entreprises et la Chambre de commerce et d'industrie des Alpes-de-Haute-Provence, les grands donneurs d'ordre ont à nouveau présenté plusieurs millions d'euros de marchés potentiels aux entreprises locales.
Alpes-de-Haute-Provence : quels grands marchés pour les entreprises du BTP ?
H. Saveuse - Cent trente chefs d'entreprise sont venus assister à l'événement.

TerritoiresAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Depuis 5 ans, les grands donneurs d'ordre viennent annoncer leurs marchés et chaque année, les chefs d'entreprises viennent en nombre collecter les informations et prendre des contacts. Cette année encore, dans la salle des Lauzières de Château-Arnoux-Saint-Auban, les cartes de visites ont circulé à l'occasion de l'événement « Booste ton business », co-organisé par l'Union des entreprises et la Chambre de commerce et d'industrie des Alpes-de-Haute-Provence et plusieurs millions d'euros de marchés ont fait briller les yeux des entrepreneurs locaux.

« Penser à la sous-traitance »

Fidèle au rendez vous, le Commissariat à l'énergie atomique de Cadarache annonce pour 2019 un investissement moyen de 104 M€ en région Provence-Alpes-Côtes d'Azur. « En 2018, 3953 actes contractuels ont été signés au niveau national. Cela représente 262,40 M€ dont 40% sont captés par des entreprises de la région. Alors bien sûr, les petites entreprises ne sont pas toujours taillées pour candidater à ces grands marchés mais nous leur rappelons régulièrement de penser à la sous-traitance », souligne Irène Peillard-Bocquillon, représentant le CEA de Cadarache. Sur ces marchés potentiels, 47 % concernent le secteur du bâtiment .

12 M€ investis par Provence Alpes Agglomération

L'agglomération dignoise entre définitivement en phase opérationnelle. Cette année, la collectivité annonce un investissement de près 12 M€. Le chantier de construction du spa thermal devrait démarrer au mois de juillet pour un montant de 5,5 M€. D'autre part, dans le secteur de la Moyenne Durance, l'aménagement éco-touristique de la retenue de l'Escale, dont le montant s'élève à 1,5 M€, se précise. L'appel d'offres devrait être lancé d'ici le mois de novembre 2019 pour un démarrage des travaux d'ici janvier 2020.

Dans le même secteur, l'aménagement et la restructuration du pôle d'équipements du plateau des Lauzières, dans un esprit d'éco-quartier à Château-Arnoux-St-Auban se prépare. L'enveloppe du projet est estimé à 2 M€. Les travaux concernent la rénovation thermique de l'ensemble des bâtiments et une restructuration globale.

305 M€/an pour ITER​

D'ici la fin de l'année, le chantier de construction du démonstrateur de fusion nucléaire ITER entrera en phase d'assemblage. Au total, un milliard d'euros de marchés devrait être lancé d'ici fin 2020 au niveau national. En région, la manne potentielle pour les entreprises s'élève en moyenne à 305 M€/an. Les secteurs visés seront le génie civil, le soudage, le contrôle non destructif et la radioprotection.

16 M€ de marchés pour Enedis

Pour 2019, Enedis prévoit de rester dans la même tendance d'investissement que les autres années, à savoir une moyenne annuelle de 16 M€. Outre les marchés d'entretiens traditionnels, le gestionnaire de réseaux annonce de nouveaux besoins émergeants. Avec entre autres de nombreux marchés concernant la rénovation des colonnes montantes dans les immeubles collectifs. D'autre part, plusieurs marchés de cartographie de réseau devraient être émis prochainement.

DLVA

L'agglomération manosquine Durance-Luberon-Verdon prévoit quant à elle le lancement du chantier du centre aqualudique de Manosque, dont le montant avoisine les 19 M€, pour la fin 2020. La rénovation de l'hôtel de Mazan à Riez estimée à 5 M€ devrait également être réalisée prochainement. Six cent mille euros seront dédiés au projet de renouvellement urbain ANRU et 500 000€ par an seront également investis dans la requalification des zones d'activité du territoire.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?