AccueilTerritoiresAlpes-de-Haute-Provence : Histologe, une plateforme pour détecter le mal-logement

Alpes-de-Haute-Provence : Histologe, une plateforme pour détecter le mal-logement

Après les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes, c’est au tour des Alpes-de-Haute-Provence d’utiliser la plateforme Histologe pour faire la chasse à l’habitat indigne.
Alpes-de-Haute-Provence : Histologe, une plateforme pour détecter le mal-logement
H. Saveuse - La plateforme Histologe est le nouvel outil numérique permettant de faire la chasse à l’habitat indigne.

TerritoiresAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Depuis le 3 janvier, les habitants des Alpes-de-Haute-Provence peuvent signaler les problèmes qu’ils rencontrent dans leur logement via la plateforme Histologe. Un dispositif déployé localement par la Direction départementale des territoires (DDT) 04, en charge de la gestion de ce guichet unique de lutte contre l’habitat indigne, qui permet d’optimiser l’accompagnement des mal-logés.

« Histologe accélère leur prise en charge et permet un suivi, explique Raphaël Chalandre, chef du service aménagement urbain et habitat de la DDT 04. N'importe qui peut réaliser un signalement, que ce soit des locataires du secteur privé ou public, des travailleurs sociaux ou d'autres personnes pouvant avoir connaissance de situations d'habitat indigne. »

L’outil devrait également permettre de simplifier les démarches auprès des différents acteurs de l’habitat, de mieux caractériser le mal-logement dans le département et d’agir de manière plus ciblée. « Les partenaires et acteurs en matière de lutte contre l’habitat indigne sont nombreux. Il y a les communes, l’Agence régionale de santé, la Direction départementale de l'emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations, la DDT, la préfecture, les travailleurs sociaux, l’Adil ou encore les bailleurs sociaux. Avec cette application, il sera plus facile d'avoir un outil de partage de l'information plutôt que de travailler par mail. Par ailleurs, Histologe nous permettra d'avoir des statistiques détaillées en matière d'habitat indigne et d'orienter notre action de manière plus précise », indique Raphaël Chalandre.

Quel état des lieux dans les Alpes-de-Haute-Provence ?

« Dans le département, les centres anciens sont particulièrement impactés par le mal-logement. C'est un tissu bâti moyen-âgeux qui, même s'il a bénéficié de rénovations, a du mal à répondre aux normes d'habitabilité modernes », précise Raphael Chalandre. « Les logements anciens sont souvent moins attractifs. Les gens se tournent vers de l'habitat individuel dès qu'ils en ont les moyens financiers. En conséquence, les loyers sont assez bas et peu de travaux sont effectués par les propriétaires », complète-t-il.

Autre phénomène constaté par la Direction départementale des territoires : « Des personnes avec peu de revenus héritent de grandes maisons qu'ils n'ont pas les moyens d'entretenir. »

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2022

Journal du26 janvier 2022

Journal du 19 janvier 2022

Journal du19 janvier 2022

Journal du 12 janvier 2022

Journal du12 janvier 2022

Journal du 05 janvier 2022

Journal du05 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?