AccueilEconomieAlpes-de-Haute-Provence : Daniel Margot veut une CCI « plus autonome financièrement »

Alpes-de-Haute-Provence : Daniel Margot veut une CCI « plus autonome financièrement »

Installé à la tête de la Chambre du commerce et d'industrie territoriale des Alpes-de-Haute-Provence ce 30 novembre, Daniel Margot veut que la structure gagne en indépendance financière et qu’elle soit davantage sur le terrain.
Alpes-de-Haute-Provence : Daniel Margot veut une CCI « plus autonome financièrement »
H. Saveuse - Réinstallé dans sa fonction le 30 novembre, Daniel Margot pourra compter sur une équipe dynamique renouvelée à 70% pour mener à bien tous ses chantiers.

EconomieAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

« Nous devons gagner en autonomie et encore mieux mailler le territoire », insiste Daniel Margot, le président de la Chambre du commerce et d'industrie territoriale des Alpes-de-Haute-Provence (CCIT 04). Réélu et réinstallé dans sa fonction ce 30 novembre, il fixe des objectifs dans le prolongement de ceux du précédent mandat.

« Nous dépendons trop de la taxe pour frais de chambre (TFC), il faut d’abord être plus autonome financièrement. » D’ici la fin du mandat, il souhaite que la TFC ne représente plus que 20 % des recettes de la chambre consulaire, contre 42 % aujourd’hui. Une équation plutôt complexe lorsque l’on ne gère pas de grosses structures comme c’est le cas de la CCIT 04. Mais Daniel Margot et sa nouvelle équipe, renouvelée à 70 %, veulent y croire. Pour réussir, ils comptent sur une stratégie double : les investissements immobiliers et la formation.

CCIT 04 : la moitié des services seront bientôt payants

L’investissement immobilier et la formation

En pratique, la nouvelle gouvernance souhaite aménager des espaces de coworking, mettre à disposition des start-up des locaux mutualisés et y accoler des espaces de formations. « La méthode sera à l’image de ce que nous avons fait avec le centre d’affaires Durance 264, sorte de version bêta de ce que nous prévoyons de proposer dans les prochaines années dans plusieurs villes du département. Au rez-de-chaussée nous installerons probablement des antennes locales et/ou des centres de formations hyper locaux et à l’étage nous accueillerons des entreprises », explique Yves Teyssié, premier vice-président. Et de poursuivre :

« Nous n’allons pas procéder à des acquisitions immobilières massives mais nous allons, dans un premier temps, réaménager des locaux dont nous sommes déjà propriétaires. Je pense notamment au siège de la CCIT 04 à Digne-les-Bains ou encore à un nouveau local en zone Saint-Joseph à Manosque que nous avons acquis, au prix des domaines, en mars dernier. Nous allons transformer d’ici septembre prochain ces locaux en un bâtiment à haute performance énergétique car l’objectif est aussi de faire des économies de fonctionnement. »

Dans ses premières estimations, la nouvelle équipe espère dégager 500 000 € de recettes par le biais des investissements immobiliers couplés à la rénovation énergétique des bâtiments.

Le second axe qui permettra de dégager de nouvelles marges de manœuvre sera de revaloriser les formations dispensées localement et de créer de nouvelles filières en adéquation avec les besoins des entreprises locales. Un moyen d’éviter la fuite des apprenants et de satisfaire les besoins des entreprises. « Trop de jeunes quittent le département pour faire leurs études. Nous devons arriver à les garder sur le territoire en leur proposant des formations adaptées. Avec cette évolutions de nos formations initiales et continues, nous espérons que cela permettra une meilleure employabilité », explique Anne Decard, trésorière adjoint.

Des économies et des mutualisations interterritoriales

A l’avenir, la CCIT 04 veut également augmenter son budget en passant de 4 M€ à 5 M€. Presque un tour de force alors que la nouvelle équipe pressent déjà une baisse de leur TFC de 1,8 M€ à près de 1,3 M€. « Nous devons être capables de faire des économies, sans toucher à la masse salariale », explique Daniel Margot. Le nouveau président imagine notamment une « mutualisation interterritoriale » de services administratifs pour réaliser des économies substantielles.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2022

Journal du26 janvier 2022

Journal du 19 janvier 2022

Journal du19 janvier 2022

Journal du 12 janvier 2022

Journal du12 janvier 2022

Journal du 05 janvier 2022

Journal du05 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?